Le jour où il me l’a dit…

C’était il y a deux jours.
On jouait à la guerre des bisous.
Voilà ce qui s’est réellement passé…

Il vient vers moi.
Je l’attrape.
Il se débat.
Je le mets sur mes genoux.
Il se raidit.
J’attaque les hostilités.
Il glousse.
Je me jette à son cou.
Il re glousse.
J’embrasse son cou.
Il laisse apparaitre une fossette.
Je recommence bruyamment.
Il hurle de rire.
Je perds le tympan droit.
On rit.
Je retrouve le chemin de son cou.
Il pousse un cri de souris à nouveau.
Je recule.
Je soulève son tee shirt.
Il rigole.
il me pète dessus.
Je fais un bisou à sa grosse bedaine laiteuse.
Il raidit ses grosses petites cuisses.
Je recommence.
Je prends un coup de pied dans le nez.
Il hurle de rire.

La trêve est là.
Je le repose par terre.
Il recule.
Je le regarde.
Il avance.
Je suis sur mes gardes.

Et là, comme si de rien n’était, il s’approche, nez retroussé, toutes incisives dehors et me dit :

« T’aime maman! »

Mon cœur se liquéfie.
Je fond.
Je le prend dans mes bras.
Je l’embrasse.
Il se débat.
Je volé un autre baiser.
Je lui dis que je l’aime.
Il se tourne pour aller jouer à autre chose.
Mes yeux piquent.
Les larmes coulent.
Le bonheur est total.
Mon cœur de maman bat plus fort encore.

Mon fils, je t’aime encore plus.

Publicités