Le terrible two… Décidément, il nous en fait voir en ce moment! Après la phase d’opposition qui a commencé, je t’en parlais maintenant on atteint un autre niveau.

Voilà presqu’une semaine que Ptitchat refuse de dormir dans son lit. Pour la petite histoire, il n’a JAMAIS eu de problème à dormir dans son lit, dans sa chambre. D’ailleurs à notre retour de la maternité, il a intégré sa chambre ET son lit tout de suite, il n’est pas passé par la case chambre des parents (ouhhhh la bad mother!). Je vais me répéter (et non me justifier, naméoh!) mais avec les chats dans notre chambre, on avait peur qu’ils lui sautent dessus par curiosité dans la nuit et la nacelle de la poussette n’était pas tip top mais quand on nous prête, on ne grogne pas, bien au contraire, on dit encore MERCI!

Donc voilà 21 mois que mr bébé squatte son lit avec grand plaisir, joie et bonne humeur… jusqu’à mardi dernier! Patatra!!! Crise de hurlements au coucher, donc maman faible (oui j’assume aussi!) et bercements, câlins etc. Puis au bout d’une heure, maman en a eu ras les bottes chaussons et a laissé Ptitchat dans son lit puis est sortie de la chambre. A peine sortie, j’ai entendu un énorme BOUM suivi par un cri de mon fils, un hurlement, un pleur perçant. Bref, l’angoisse totale pour mon cœur de maman. Je suis entrée en trombe dans la chambre et j’ai vu mon tout-petit bébé d’amour par terre, à 4 pattes, tête sur le sol. Je ne sais pas si c’est utile de le dire mais tu t’imagines bien que mon sang n’a fait qu’un tour et que j’ai attrapé mon fils en moins d’une seconde! Je l’ai vite mis sur le canapé pour « l’inspecter ». J’ai tout de suite vu que c’était son front, en plein milieu qui avait tapé! j’ai pris un gant que j’ai mouillé d’eau froide et je lui ai appliqué quelques minutes pendant que j’explorais les autres morceaux de son corps qui pouvaient être endoloris par la chute. J’ai vu qu’il avait un peu de sang sur le menton et sous le nez alors je lui ai fait ouvrir la bouche, tirer la langue, montrer les dents. Déjà il ne pleurait plus! Puis j’ai nettoyé tout ça à l’eau et j’ai chopé le tube de gel d’arnica et les granules. Il a ouvert grand la bouche pour ce qu’il croit être des « monmons » (bonbons!). Ensuite j’ai vite passé un coup de fil à Mr papa qui n’a pas répondu car il était au foot puis à ma mère (vas savoir pourquoi… C’est moi qui ai un brevet de secourisme et un CAP mais là, il s’agit de mon bébé, la panique m’a pris de court!!).

51Q2D37RBNL._SL500_AA300_

Il nous faut ce livre!

Finalement, j’ai appelé le samu pour savoir si je devais aller aux urgences. Je ne voulais pas l’y emmener car je ne voulais pas qu’il s’endorme dans la voiture, ç’aurait été le pire cas de figure, et je savais que j’attendrais des heures pour qu’on me dire de le surveiller 2 jours et de s’assurer qu’il ne vomisse pas ni ne perde connaissance. Du coup, le médecin du samu, qui m’a plus affolé que rassuré avec ses mots « coma« , « hématome au cerveau« , « œdème cérébral » etc m’a dit de surveiller 48h, de le réveiller toutes les 2h etc, comme prévu! Il m’a fait le diagnostic : traumatisme crânien facial…

J’ai donc laissé mon Ptichat jouer avec ses voitures pendant 1h30 avec moi, puis je l’ai laissé s’endormir contre moi sur le canapé non sans qu’il m’ait répété une dizaine de fois « bobo dodo »! Puis je l’ai installé dans son lit pour la nuit et je suis venue le réveiller toutes les 2h. Autant te dire que j’ai très mal dormi et que j’étais folle d’inquiétude

 

Cet épisode passé, les 48h aussi,nous voilà donc de retour à une situation « normale », en théorie! Car en pratique, on est dans la grosse mmmmmierdaaa! Depuis mercredi donc, Ptitchat refuse de s’endormir dans son lit, que ce soit pour la sieste ou pour la nuit, il hurle! J’ai d’abord cru qu’il avait peur de son lit à cause de sa grosse chute mais, après réflexion, je me suis souvenue qu’il est tombé PARCE QU’IL hurlait… Alors si au début je ne me suis pas posée trop de questions, j’avoue que là, j’ai du mal à accepter ses caprices et hurlements tous les jours.

tom-ne-veut-pas-dormir

Il nous faut ce livre (aussi!)!!

En gros, la sieste, c’est des cris dès qu’il pose un pied dans son lit et il ne s’endort que si je le berce, reste à côté de lui dans la chambre ou s’il s’endort sur le canapé avec son grand-père (moi j’ai pas essayé!). Et le soir, il y a des variantes : soit il s’endort sur le canapé (en fait je crois que c’est arrivé seulement après la chute!), soit il hurle dans son lit mais dès que je passe la porte c’est terminé, il ne dit plus rien et il finit par s’endormir, soit, comme hier soir, mr papa passe 1h30 à le bercer/rassurer ou même se coucher à côté de lui par terre sur le matelas du lit parapluie.

A l’heure actuelle, quand on parle d’aller faire dodo c’est clairement « non »! Hier encore, il m’a parlé de son « bobo dodo » alors que je tiens à ce qu’on ne lui en parle plus, je ne veux pas qu’il fasse une fixette sur ça. En parallèle, on lui cherche un lit « de grand » pas trop grand non plus, un 90X140 extensible/évolutif pour bientôt car quoiqu’il en soit, il va avoir deux ans et ne va pas passer sa vie dans un lit à barreaux. Je ne suis pas adepte de la méthode Montessori (sans doute parce que j’ignore tout de cette pratique) mais pour autant, on veut lui apprendre à grandir à son rythme petit à petit sans précipiter ni retarder les étapes.

Hier soir, j’ai pris le temps de lui expliquer consciencieusement les choses, les caprices interdits, le dodo dans son lit et pas sur le canapé, pas avec papa ni la sieste avec pépé etc. Il m’a écouté très attentivement et a (rarement) acquiescé. Après le repas, nous avons mis un cd de relaxation enfantine, tamisé les lumières, éteint la télé et nous nous sommes tous les 3 assis sur le canapé. Le moment de calme a duré 15mn puis j’ai changé le couche, équipé le Ptitchat dans sa turbulette, il a fait son câlin à papa et j’ai lu les histoires (merci Fleurus!). Puis je lui ai répété les consignes du dodo dans son lit, avec son doudou et ses tortues (merci Cloud B!) puis je lui ai fait un bisou et l’ai couché… Il a HURLéééééé!!! Je suis quand même sortie de la chambre et j’ai attendu sur le canapé (sa chambre donne sur notre salon). Il a pleuré environ 5 minutes sans grande conviction et j’ai pensé qu’il s’était endormi puisqu’il n’y avait plus de bruit. Puis au bout de 23mn, la tortue musicale s’est éteinte et il a re-crié! Je suis allée la remettre en route et il a bien évidemment re-pleuré mais j’ai tenu bon. Je suis partie prendre ma douche pour évacuer et en sortant, plus rien… Le silence! Il s’était enfin endormi. Je déteste faire ça : le laisser s’endormir d’épuisement dû au chagrin mais je sais que je n’ai pas le choix pour l’instant, je ne peux pas céder à ses caprices et entrer dans son cercle vicieux du coucher.

cauchemar

 

L’avantage, c’est qu’avec ces crises, il ne se réveille plus la nuit pour boire de l’eau! Mais ce matin, avant de partir travailler, je suis allée le reborder et j’ai eu le malheur de le réveiller avec la veilleuse. Il a donc pleuré alors j’en ai profité pour lui donner son biberon mais au moment de le recoucher, scandalus! Par contre, pas le choix je l’ai laissé pleurer puis il s’est rendormi jusqu’à 9h45 finalement! (Pépé le garde à la maison!)

 

Bref, j’ai besoin d’expériences (pas forcément d’avis 🙂 ), de savoir si d’autres traversent ou ont traversé cette épreuve, si ça passe vite, comment ils s’y sont pris, si l’idée de changer son lit est bonne ou si ça n’a rien à voir, des idées de petits livres qui parlent du coucher et mille autre questions…..

PLEASE HEEEEELP

200_s

Publicités