Il y a quelques jours, Ptitchat et moi sommes allés au parc zoologique de St Martin la Plaine. Nous étions drôlement bien accompagnés puisque Pépé et Lili, Mémé et Tatie S et D sont venus avec nous. Une belle et grande équipe pour une belle et grande journée!

Après moins d’une heure de route, nous sommes arrivés là-bas sous la grisaille d’un ciel de mai…

logo

A peine entrés, nous en avons tout de suite pris plein les yeux.

Lapins, poules, lynx, hyènes, loups, et bien d’autres étaient là, dans leurs enclos respectifs, à faire leurs petites vies tranquille, grignoter ici et là, nous observant tout autant que nous les regardions.

image

image

image

Armés de nos appareils photos, téléphones et plans, nous avons fait le tour en près de 3 heures. 3 heures où nous n’avons presque pas porté Ptitchat, si ce n’est pour lui montrer les animaux avec plus de précision.

image

Nous avons d’ailleurs beaucoup ri à un moment. Ptitchat courrait devant nous dans une allée (c’était avant que je sache que parfois, des varans se promènent en liberté, nous il n’y avait que des paons qui se baladaient, et des chats!), puis d’un coup il s’est arrêté, a fait demi tour, le visage terrifié en pleurant jusqu’à moi. J’ai eu peur pour lui, l’ai vite attrapé jusqu’à ce que j’entende mon père éclater de rire. Ptitchat avait en fait flippé devant la statut de pierre d’un gorille, sur laquelle les enfants peuvent monter. Après une approche en douceur, c’est donc ce qu’il a fait.

image

Sur le chemin de la voiture, nous avons fait une halte à la boutique où nous avons vu la propriétaire du parc tenir un bébé chimpanzé dans ses bras. La pauvre petite de 5 mois a été délaissée par sa maman, c’est pourquoi la dame s’en occupe jour et nuit. Elle avait déjà fait ça il y a près de 20 ans pour Digit, une énooooorme gorille qui vit désormais au parc parmi les autres singes. Nous n’avons pas pu prendre de photo pour la sécurité de la petite au vu du nombre de vol qui a encore lieu dans les parc…

image

image

Mémé et Ptitchat, mon coeur est tout chamallow quand je les vois lier cette relation indescriptible…

Après ces 3 heures, nous avons fait notre petit pique-nique, puisque le parc met à disposition de nombreuses tables et bancs pour les visiteurs, ainsi qu’un espace fermé en cas d’intempéries et un snack pour ceux qui n’auraient pas prévu.

image

Nous avons surveillé nos montres pour ne pas louper les spectacles que nous voulions à tout prix voir : le goûter des gorilles et celui des loups.

C’est donc à 14h, en abrégeant notre dessert (délicieux crumble soit dit en passant, merci S!) que nous sommes allés voir les gorilles se délecter d’une multitude de fruits et légumes. C’était simplement impressionnant. Amusant aussi. Amusant car à peine la porte ouverte par les soigneurs, les gorilles, un à un, sont venus chercher leur nourriture, chacun ayant ses habitudes semble-t-il! L’un s’est emparé de toutes les salades, l’autre a pris toutes les endives puis un autre a pris les tomates en grappe et quelques carottes. Ils sont ensuite aller s’installer, chacun à sa place, très dignement et a mangé sans se soucier du reste. L’un des gorilles s’est perché en haut de l’enclos, de façon à ce que nous ne puissions le voir mais nous savions qu’il mangeait des poireaux puisqu’il les décortiquait et laissait tomber les morceaux qui ne lui plaisaient pas. Un autre a mangé ses laitues en enlevant soigneusement le coeur trop dur à son goût et un autre encore a mangé toutes ses tomates en les prenant délicatement une par une sur la grappe, sans manger celle-ci!

image

image

Quel spectacle! Nous étions ébahis (et sourds grâce à la soixantaine d’enfants de maternelles présents avec nous) par cette ressemblance entre hommes et gorilles.

image

image

Puis nous avons refait un tour vers les lions et tigres (où j’ai un peu crâné derrière une vitre de 10 cm, pas folle non plus!) avant de rejoindre les enclos des loups pour leur goûter à 15h30.

image

D’un côté, il y a les loups blancs, 3 mâles uniquement. Ceux-ci sont assez craintifs et ne s’approchent pas des soigneurs. Ils ont attendu que celui-ci s’en aille pour commencer à manger, après le dominant bien sûr!

image

 

image

image

image

image

image

Puis de l’autre côté, une bonne dizaine de loups gris, pas bien épais et en pleine mue. Moins peureux ceux-ci, les soigneurs avaient besoin d’un bâton pour les éloigner pendant qu’un autre vidait ses caisses de viande. Là, la hiérarchie des loups nous a un peu plus sauté aux yeux puisque l’un d’eux n’a pas vraiment pu manger, le chef de meute ne le lui permettant pas.

image

image

image

image

Nous avons ensuite discuter avec un des soigneurs qui nous a expliqué que la majorité des animaux présents au parc sont des animaux victimes de trafic et braconnage, qu’ils sont parfois saisis chez des particuliers ou dans des cirques. Le parc décide aussi de ne garder que quelques congénères d’une race et de faire des échanges avec d’autres parcs pour ne pas faire de consanguinité dans des troupes (les loups par exemples) et ainsi tenter de remettre à flot des populations décimées au fils des siècles, voire des ans. Je suis assez « contre » les zoos mais j’ai conscience qu’il permettent de sauver certaines espèces des braconniers et de la mondialisation, et celui-ci est un des rares parcs qui ne possède que des animaux issus de possessions illégales, leur rendant ainsi la liberté. Le soigneur nous a également raconté que les singes que nous regardions, n’avaient jamais vu le jour avant d’arriver au parc et qu’ils ont pris des coups de soleil en arrivant. L’une d’entre eux était détenue par un particulier dans une cage de transport pour chat (elle fait le double d’un chat) et était encore bossue du fait de sa mauvaise formation de sa colonne vertébrale….

image

 

Celui-ci me fait de la peine et en même temps, on dirait Dobby (dans Harry Potter voyons!)

image

image

image

Oui, ce singe était très content de nous voir…..

Je suis par contre bien plus virulente quant aux cirques que j’estime mauvais et néfastes pour les animaux, même si je pense que je serai « contrainte » d’emmener mon fils au moins 1 fois. Mais c’est une autre histoire…

A 16h30, après un petit goûter, nous avons pris le chemin du retour, les yeux émerveillés et les cerveaux nourris d’informations que nous n’avions pas en arrivant. C’est après une battle de minutes* entre nous tous que Ptitchat s’est endormi pour ne se réveiller que bien plus tard.

Cette visite du parc était fabuleuse, nous avons tous adoré. Les mammifères ont eu un gros succès auprès de notre troupe, les reptiles un peu moins, S et moi étant un peu flippées vers les vivariums (pour ne pas dire hystéro-phobiques), mais les volières étaient tout aussi incroyables avec toutes ces couleurs de plumages différents.

image

 

Celui-ci est arrivé comme une balle jusqu’à la vitre, j’ai flippé ma mère (oui, je suis une chochotte!)

image

 

Des micro-tortues
image

image

image

 

Choupinou celui-ci non??? Tellement vert et en plus il pose!!

image

image

 

image

 

 

image

 

image

 

Ya pas de raison qu’on ne photographie pas les petites grenouilles!

image

image

image

 

Un des paons qui font leur vie dans le parc, en liberté, mais en évitant les enclos des grands prédateurs!

Quelques autres photos (encore désolée pour la qualité…)

image

image

image

image

image

image

image

image

Je ne suis pas sûre qu’on ai besoin de faire un commentaires sur ces deux-là….

image

Ma mère est tombée amoureuse de ce gros chat!!!

image

Par contre, ce gros ours nous a fait de la peine, il était seul et a tourné en rond TOUTE la journée…

image

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller sur le site du parc zoologique ou sur leur page Facebook. Le parc propose aussi aux petits comme aux grands d’être soigneurs d’un jour. Pour aider le zoo à vivre, vous pouvez soutenir l’association Tonga Terre d’Accueil. Le site regorge de surprises comme des fiches pédagogiques pour les enfants de primaire ou de maternelle. Foncez, vraiment, ça vaut le coup et c’est pour la bonne cause!

 

 

*La battle de minutes consiste à estimer à quelle minute indiquée sur le tableau de bord Ptitchat va s’endormir dans la voiture. Pépé étant un tricheur, il lui a parlé jusqu’à ce que toutes nos minutes soient passées. Il n’avait juste pas prévu que Ptitchat ne se laisserait pas si facilement avoir et qu’il rajouterai des « Pourquoi? » à chaque phrase de Pépé, laissant ainsi passer aussi sa minute. Battle perdue pour tout le monde (enfin un peu moins pour moi, il a quand même dormi!!!!).

Publicités