Et voilà, aujourd’hui même, à 10h50, mon Ptitchat a 2 ans et demi… Et j’ai tellement de mal à m’y faire que je viens de corriger mon titre, j’avais inscrit « 18 mois pour mon Ptitchat »…

Deux ans et demi déjà. J’ai l’impression que c’était hier qu’il me retapissait la vessie, me déboitait les côtes et autres joyeusetés. Hier qu’il poussait son premier cri, qu’il prenait sa première tétée, qu’il faisait ses premiers sourires, areuh. Hier qu’il se décidait enfin à faire du 4 pattes en short, qu’il décidait que ce serait sa dernière tétée puis qu’il enchainait avec ses premiers pas. Hier aussi qu’il voyait son premier Père-Noël, qu’il soufflait sa première bougie etc etc.

Tous les parents qui me lisent m’approuveront, mais le temps passe vraiment trop vite quand on est fasciné à les observer, à les regarder grandir, vivre tout simplement.

Alors voilà, aujourd’hui, mon Ptitchat a 2 ans et demi et très clairement, je le vois quitter le banc des bébés pour celui des petits garçons. Je le vois devenir autonome, indépendant, tout en restant accroché à mes jupes (heureusement j’en porte très très souvent!!). Je suis terriblement fière de le voir évoluer et devenir lui, mais j’ai le coeur pincé.

Il y a 6 mois précisément, je te disais que j’avais le coeur au bord des larmes. Aujourd’hui, je n’en suis pas là, je suis émue certes, mais surtout très fière et heureuse.

Je vois notre avenir se dessiner, nos projets pour lui prendre forme avec dans moins d’un mois ses premières vacances au Portugal où nous allons enfin pouvoir le présenter à quelques membres de sa famille, puis peu après, nous allons enfin emménager dans la maison que nous imaginions depuis si longtemps pour lui. Tout dans notre quotidien est axé autour de lui, tout est fait de façon à ce qu’il s’épanouisse et se dévoile.

Aujourd’hui, j’ai juste envie de continuer à le regarder faire, le regarder être comme je le fais depuis maintenant 30 mois.

Je n’ai pas de chiffre à citer parce que quand on aime, on ne compte pas et dire que je l’aime serait un euphémisme sans nom, je l’aime d’un amour infini, sans mesure, sans conditions non plus, enfin si, celle qu’il reste à la maison au moins jusqu’à sa majorité!!

A 2 ans et demi, et même bien avant, mon fils a réussi à embellir toute ma vie, bien plus que personne ne saura jamais le faire.

Aujourd’hui, je n’ai qu’une chose à dire : JE T’AIME MON FILS!! Continues à grandir tranquillement comme tu le fais…

Publicités