Pendant nos vacances, nous avons fait une escale de 3 jours à Lisbonne dans l’appartement que nous a prêté le cousin de Mr Papa! Magnifique appartement d’ailleurs et sublime vue!
 image

Nous sommes arrivés le lundi un peu avant midi et avons tout de suite commencé par le grand oceanarium de Lisbonne qui a ouvert en 1998 pour l’exposition universelle. Je vais pas faire le topo de l’aquarium et de son histoire mais ce que je sais, c’est que c’est le plus grand d’Europe, parait-il, et qu’il lutte pour la sauvegarde des espèces et leur reproduction et ré-introduction, quand c’est possible, dans leurs milieux naturels.

 

image

image

image

image

Avant même d’entrer, nous avons pu passer en prioritaire avec un enfant de 2 ans et demi. Sur le coup, j’ai cru qu’on nous faisait sortir de la file d’attente pour un problème mais le monsieur a dit à Mr Papa, en portugais, que nous pouvions passer tout de suite à la caisse. N’ayant pas l’habitude, j’ai été choquée!

Nous avons commencé la visite par une petite expo de petits poissons et crevettes qui n’ont pas trop intéressé Ptitchat et avons continué par la grande expo et l’immense bassin ou des dizaines d’espèces sont ensembles. Dans ce bassin, nous avons vu des requins de différentes tailles, des poissons lune (c’est moche!!) que les soigneurs venaient nourrir, et plein d’autres poissons dont j’ignore les noms.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Nous avons déambulé dans les allées (c’est un peu un circuit à la Ikéa) et avons vu, loutres (en train de se gaver de poisson) (ahem), méduses (aïe!! souvenir…), poissons-clowns, tortues, grenouilles, etc etc. Toute l’organisation de l’expo se fait autour du bassin central et donc on peut observer tout à loisirs les « ros passons ».

image

Ensuite, nous avons mangé dans un snack un peu plus loin et j’ai dégommé les pizzas! Attention : buffet tout à volonté, entrée, plats, desserts, boissons fraîches (et on en avait besoin!), pour 6,20€ par personne. Donc, j’ai fait à volonté pour les pizzas, trooooop bonnes! 🙂

Le mardi, nous avons enclenché le mode porte-bébé en mei taï (et bon sang ce que j’ai regretté de ne pas avoir investi dans un manduca, un deuter ou pognae!!!) et nous sommes allés sur une place à 1km et des brouettes pour voir un marché, dit légendaire, et où en fait on s’est retrouvé sur un vide-grenier géant. Je rêvais d’un vrai marché où acheter des petites merveilles, des choses traditionnelles à déguster etc mais non. Grosse déception! Mais qu’à celà ne tienne, on a continué et nous sommes promenés tous les 3 dans Lisbonne, à pied.

image

image

Ptitchat a louché sur le tram et les tuk tuk mais nous nous sommes finalement arrêtés dans un petit resto de l’Alfama avec vue sur le fleuve et 2 immenses bateaux de croisière!

image

image

image

Nous avons encore un peu tourné dans la ville, assistant à une bagarre de portugais enragés et avons visité de nombreux monuments.

image

image

image

image

image

Ensuite nous sommes rentrés à l’appartement pour nous reposer un peu et Ptitchat a fait une bonne sieste pendant que nos jambes et nos dos soufflaient un peu. Plus tard, nous sommes ressortis faire un petit tour, acheter de quoi manger et découvrir un parc pour enfants. Qu’on soit à Paris, Rome, Lisbonne ou Pékin, je crois que c’est désormais l’étape obligatoire pour nous parents. J’ai même eu la joie (oh oui!) de croiser un pigeon amputé d’une patte sur ma table, pendant que j’étais au téléphone avec ma mère. Hasard ou coïncidence?! (pour toi qui ne connais pas ma mère : elle est amputée d’un doigt depuis 2 ans et demi).

image

Et le soir, nous sommes restés au calme, trop épuisés par nos kilomètres parcourus.

image

Mercredi matin, le jour où tout s’est gâté…

Nous avions rendez-vous avec la sœur de Mr Papa et son amie à la pâtisserie de Belem pour le petit dèj. Elles étaient parties plus tôt dans la matinée de la maison familiale pour nous rejoindre. Mais on a eu un souci de machine à laver et nous avons décollé à plus de 11h de l’appartement.

Nous avons pris le mythique tram 28 pour l’immense plaisir de mon Ptitchat et sommes descendus près du fleuve.

image

image

Une fois là bas, on a donc appelé tata mais elles étaient encore à 6km de nous. Nous avons cherché comment les rejoindre en transport en commun mais sans succès. On a repris le tram et le début des ennuis à commencé.

Pour se faire une idée, le tram 28 c’est la foire au bétail. Il est tellement ancien qu’il n’y a que 20 places assises et 38 debout. Comprendre 50. Entassés les uns contre les autres, ne pouvant même pas se tenir à une barre ou une poignée. Heureusement pour moi, les personnes avec un enfant en bas âge sont prioritaires et on nous a laissé une place assise tout de suite. On a quand même mis 2 arrêts pour sortir du tram!

Du coup, on est retourné près du fleuve, dans la rue piétonne et on a mangé. Je me suis faite piétiner par des pigeons, j’ai frôlé la crise d’hystérie, j’ai crié et on m’a regardé… Tant pis! J’aime pas les oiseaux, les insectes et compagnie!

Ensuite, fatigués, de mauvaise humeur, on a commencé à marcher pour rentrer et finalement, on s’est dirigé vers une place. Là-bas, on a décidé de prendre un Tuk-Tuk pour se reposer et profiter. Par chance, il parlait un peu français (et était beau!) et on a pu discuter un moment de la ville et de tout et rien. Il nous a emmené dans des recoins tous plus beaux les uns que les autres, avec des panoramas incroyables et a eu la gentillesse de nous ramener à notre appartement. J’ai aussi eu la chance de me prendre un ballon d’eau chaude dans les jambes, à quelques cm de mon appareil photo et un peu plus de mon fils!

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Ensuite nous avons pris le chemin du retour pour la maison, 120km plus loin.

Je peux te dire qu’on a tous très bien dormi le soir même et on s’est pas fait prier pour la grasse mat du jeudi!

 

Publicités