Désormais tu le sais, je suis enceinte!

Et comme de bien entendu, cette nouvelle il nous a fallu l’annoncer. A plusieurs personnes. A tout l’entourage en fait…

Et parfois, c’est difficile de trouver LES mots, ceux qui créeront la surprise, l’émotion, la joie, ou ceux qui éviteront la souffrance aux autres qui attendent encore, les mots qui informeront et tous les autres…

L’annonce au papa:

Quand je l’ai su, le 22 août, nous étions de mariage l’après-midi même, je ne l’avais pas encore dit à Mr Papa, je cherchais les bons mots.
Alors le lendemain matin, a court d’inspiration, j’ai emballé le test de grossesse dans un bout de papier cadeau, positif bien sûr, dans du papier cadeau et j’ai demandé à Ptitchat d’aller l’offrir à son papa. Il a cru que c’était un cadeau pour lui et était trop content de le montrer à son papa. On l’a donc laisser ouvrir le paquet et quand il a vu le test, tout son innocence de petit garçon est ressorti et il nous a dit, d’un ton émerveillé « vahou un couteau!!! ». A ce moment-là, Mr Papa a vu de quoi il s’agissait et a tout de suite compris. Il m’a dit « alors ça y est ». Il faut dire qu’on était aussi surpris l’un que l’autre de la rapidité de notre action (je suis tombée enceinte 12 jours après avoir arrêté ma pilule!) puis il m’a regardé et nos yeux ont fait le reste. Les paroles étaient inutiles, l’émotion à son comble..

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam

L’annonce à ma famille :

Le weekend suivant, c’était les 60 ans de mon père. Pour l’occasion, nous avons organisé une petite bouffe à la maison, la première dans notre nouveau chez nous et j’avais préparé un petit quelque chose que je pensais amusant et original : un tee shirt avec un transfert d’écusson « Super Pépé » et au dos, les écritures « Super Pépé X2« .
Ptitchat lui a offert le cadeau et là, gros couac!
Mon frère a fait remarqué qu’il y avait écrit « X2 », ma mère a regardé ma belle-soeur, les yeux plein d’espoir, ma belle-soeur (qui avait bien compris puisqu’elle ne s’est pas sentie concernée) m’a regardé, mon frère a intercepté le regard, a eu l’air d’avoir un doute, puis tous les regards se sont croisés… Mon beau-père (le mari de ma mère) a finalement désamorcé le truc en disant que c’était pas lui le futur papa, ce qui a fait rire tout le monde, puis mon père a enchainé. Et finalement, sans trop de mots, il s’est compris que Mr Papa étions à l’origine de cette annonce.

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam

J’avoue que j’ai assez mal vécu l’annonce. Je m’attendais à de la joie de la part de ma famille, de mes parents et à part ma belle-soeur, mon frère et mon beau-père, personne ne nous a félicité. Au contraire, ma mère a même trouvé le moyen de me reprocher de ne pas le lui avoir dit avant « en secret », ce qui m’a beaucoup blessé (la faute aux hormones bien sûr!).

L’annonce à ma belle-famille :

Après l’échec de l’annonce à ma famille, je ne m’attendais plus à rien. Déjà que l’annonce de l’arrivée de Ptitchat, 3 ans plus tôt, n’avait pas été forcément meilleure avec de belles réflexions de Belle-Maman « Mais c’est voulu?? » et « Ah bah heureusement que je suis à la retraite, comment vous feriez sinon??? ». Pour la peine, elle ne garde Ptitchat que le mercredi depuis 1 an et encore, ça me coûte de le lui laisser mais c’est vraiment pour lui, pour qu’il ai une complicité avec eux! Bref, cette fois, nous avons attendu le plus possible et c’est Mr Papa qui a abordé le sujet après le gâteau d’anniversaire de sa nièce, début octobre…
Il a demandé à sa mère si elle avait « encore un peu de place dans son coeur« . Bien évidemment, fidèle à elle-même, elle n’a rien compris et mon beau-frère, qui était présent, a du le lui expliquer. (On ne change pas une équipe qui gagne. Enfin, si vous savez comment on peut changer, dites moi!!!). Après quelques secondes d’explications, tout le monde était content et on a eu notre lot de félicitations… Jusqu’à ce qu’elle comprenne que ce bébé avait été conçu chez elle, au Portugal… Enfin chez elle, c’est pas dit, on a été très productifs et originaux mais je tairai les détails!

L’annonce à ma chef :

Quand j’ai eu ma déclaration de grossesse, et pas avant, j’ai décidé de l’annoncer à ma chef. C’est toujours délicat bien que je sois en âge de procréer et en cdi, donc plus ou moins à l’abri mais une collègue vient d’accoucher et elle en a pris pour son grade pendant 6 mois par ma chef pour diverses raisons… Donc le moment de l’annonce m’a beaucoup stressé. Je m’habillais plus ou moins large depuis quelques semaines même si elle n’avait rien remarqué puisque ma bedaine présente depuis bien des mois brouillait les pistes!
Je suis allée dans son bureau, à l’heure du café matinal, et ai demandé à lui parler. Elle a eu l’air de s’inquiéter quand j’ai fermé la porte. J’ai fait simple, très simple, je manquais d’idée et d’originalité pour toutes ces annonces et c’était pas pour elle que je comptais redoubler d’effort. Alors assez simplement, j’ai dit que j’avais quelque chose à lui dire et que j’avais suivi ses conseils et l’avais écouté et tout simplement que j’attendais mon 2ème enfant. Depuis près d’un an elle nous bassine en nous disant qu’à notre âge, elle avait déjà ses 2 enfants et qu’il ne fallait pas laisser trop d’écart entre les petits etc…
Sa seule réaction a été « ah ça y est?! » et au lieu de « c’est pour quand? » elle m’a dit « vous partez quand?« . A ma réponse elle a dit un bref « ah c’est plutôt bien pour nous« . Je lui ai donc dit que je n’avais pas planifié cette grossesse en fonction de la saisonnalité du travail mais de notre envie à donner la vie une nouvelle fois simplement.
Dans l’ensemble, ça s’est bien passé même si je me doute que ça ne l’enchante pas, c’est comme ça quand même.

giphy

Puis il y a eu les annonces aux ami(e)s, toutes aussi différentes les unes des autres :

Pour la copine M., elle l’a sur avant Mr Papa puisque nous étions ensemble au mariage et que je n’ai pas bu un verre et que les multiples pipis culottes de Ptitchat nous ont grillé, elle vient de passer par là, sa puce n’a que quelques mois et son grand, 1 an de plus que Ptitchat!

Pour les collègues, je l’ai dit rapidement. L’une d’entre elles est à côté de moi près de 10h par jour, je passe mon temps à grogner, rire ou faire le zouave avec elle, je n’aurai pas pu le lui cacher. Quand j’ai commencé à me sentir barbouillée et fatiguée quelques jours plus tôt, c’est elle qui m’a dit de faire un test, j’ai suivi ses conseils et je lui ai envoyé un texto quand le test a dit oui… Je crois qu’elle a fait une danse de la joie chez elle (et terrorisé son fils au passage!)…

Pour la copine A., ç’a été très différent. Elle essaie de faire un bébé depuis plus d’un an, avec que des échecs et une fausse couche. La copine M. dont je parlais plus haut a eu le temps d’être enceinte et d’accoucher, que toujours rien pour A. Nous nous sommes vus plusieurs fois au Portugal et j’ai eu la mauvaise idée de lui dire que j’avais arrêté la pilule, quelle erreur!
J’étais très réticente à l’idée de lui dire, comme elle le suggère, que je lui ai « grillé la priorité »… Donc j’ai esquivé ses textos et questions pendant plusieurs semaines et quand elle m’a posé la question directement une nouvelle fois, que j’étais en train d’agoniser dans mon canapé avec ma gastro carabinée, j’ai craqué et j’ai simplement répondu OUI à un énième « t’es enceinte?« … J’imagine qu’elle n’a pas sauté de joie mais tant pis. Il n’y a pas d’ordre à tenir, même si sa grande a 2 mois de plus que mon grand, merde à la fin! Je me suis emmerdée à prendre des pincettes pour tout pendant ma grossesse pour Ptitchat parce qu’une autre (ex) copine avait des difficultés, c’est terminé, je deviens très égoïste et dans ma bulle. Ma priorité est de protéger mes enfants et non les autres adultes… Donc, depuis, j’ai beaucoup moins de textos et de questions et j’avoue que je le vis plutôt bien.

giphy-2
(jsuis sûre qu’elle a eu cette tête là!)

Un peu différent pour 2 autres copines dont l’une essaie depuis environ 1 an aussi, j’ai mis plus de temps à le lui dire, mais simplement. Et pour l’autre, c’est encore bien au-delà des souffrances de A. c’est une situation très particulière que je ne détaillerai pas là mais j’ai préféré le dire très simplement aussi lors de ma crémaillère. Ce n’était visiblement pas le meilleur moment mais je ne pouvais pas le deviner et encore une fois, ainsi va la vie, la mienne en tout cas…

Si j’avais la possibilité, je ferai que chacune d’entre elles puisse réaliser son rêve, mais malheureusement, je ne le peux pas!

Il y a eu les annonces toutes bêtes et simples à d’autres ami(e)s, sans prise de tête, sans attente de quoique ce soit, juste un « je suis enceinte » ou « la famille s’agrandit » ou alors une photo de l’écho… A la cool.

Puis pour ma meilleure amie du monde entier, depuis bientôt 7 ans (bordel!), j’ai attendu qu’elle rentre de saison pour le lui dire. L’attente a été interminable. Cette fois, c’est moi qui l’ai harcelée de questions par texto sans cesse pour connaitre la date de son retour. La saligote s’est prévue un voyage au Sri Lanka d’un mois, ce qui a fait monté ma pression. J’ai eu peur de ne la voir que quand j’aurai atteint les 6 mois et le bon mètre de tour de ventre (j’exagère à peine!!) mais heureusement, elle a fait un passage express par chez nous et j’ai enfin pu le lui dire. En fait, je n’avais rien préparé, je ne savais pas comment le lui dire.
Au cours de la discussion, sur le canapé, on a parlé saisons, anniversaires et je lui ai demandé si elle serait là pour le sien, mi avril puis elle n’a pas trop su répondre et je lui ai dit que si elle faisait une bringue, je serai obligée de décliner son invitation mais que je l’inviterai très certainement à me rejoindre à la maternité pour faire la connaissance de son ou sa filleul(e). Elle n’a pas eu l’air de tilter tout de suite mais finalement, ses yeux ont un peu brillé par la suite. On est resté très sérieuses, ce qui ne nous ressemble pas et j’ai maitrisé mon émotion (ce qui n’est absolument plus le cas en écrivant ces lignes, putain d’hormones!!). J’ai  un peu regretté de ne pas avoir une façon plus sympa de le lui annoncer mais encore une fois, cette fois, je sèche! Le lendemain, elle m’a envoyé un texto pour me dire qu’elle avait percuté dans la nuit et que ça prenait tout son sens, qu’elle était folle de joie. Et moi donc!!!!

giphy-3
Elle est ma meilleure amie, même si la vie nous a parfois mises à l’épreuve et séparées pendant plusieurs mois, je sais qu’elle est là pour nous, elle sait que je serai TOUJOURS là pour elle et elle fera la meilleure des marraines pour ce bébé, je n’en ai aucun doute!
Ma chérie, si tu me lis, ces mots viennent du coeur (et du ventre aussi!) mais n’en profites pas pour oublier mon thé Sri Lankais 🙂

Et puis il y a eu THE annonce…

L’annonce à Ptitchat :

J’ai décidé qu’il pouvait attendre un peu plus que les autres. A chacune des annonces ci-dessus, nous avons demandé à ce que personne ne lui en parle tant que nous ne l’avions pas décidé. Il n’a QUE 2 ans et demi et 9 mois, c’est très très long à cet âge surtout pour quelque chose de si abstrait pour lui.
Mais il s’est montré intéressé à plusieurs reprises. Un midi, en l’appelant en visio du boulot, il m’a dit, comme ça, complètement hors contexte, « maman moi avant z’étais dans ton ventre et après t’es allée à l’hôpital et après moi z’étais dans tes bras! ». Oui voilà, c’est parfaitement résumé! Puis quelques autres allusions et nous en avons vaguement parlé Mr Papa et moi et avons décidé d’attendre un peu plus.
Mais le ventre commence quand même bien à s’arrondir et je suis fatiguée, barbouillée et j’ai clairement du mal à porter ses 14,250 kg à longueur de souhait de monsieur…
Donc un soir de ma 14ème SA, nous étions dans le salon, et Mr Papa a dit à Ptitchat (qui était sur son pot, l’art et la manière de bien choisir son moment…) que nous 3 allions avoir un bébé bientôt. Si tu avais vu les yeux de mon Ptitchat à ce moment là!! Ses sourcils sont remontés d’environ 10 cm, ses yeux ont eu plein d’étoiles et il s’est levé d’un bond du pot, en cherchant un bébé. On lui a expliqué qu’il était dans mon ventre et il a cherché en soulevant mes vêtements. Puis sans succès, il m’a demandé de me rhabiller et c’était terminé…

Dans les jours qui ont suivi il en a très peu parlé, il a essayé de voir le bébé à travers mon nombril avec sa lampe de poche ou a décidé que s’il ne l’entendait pas en posant son oreille sur mon ventre c’était parce que le bébé était en train de boire son « bibi la soupe ». Evidemment, on ne peut pas parler la bouche pleine!!! Quelle logique…

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam

Voilà, en somme, les différentes façons que nous avons eu pour l’annoncer et même si je regrette un peu d’avoir manqué d’originalité, je suis assez soulagée de l’avoir dit à tout le monde… Pour ceux à qui je n’avais pas à le dire particulièrement en personne, ils ont pu le découvrir de la même manière que toi lecteur, avec ma photo que j’ai également mis sur Facebook. On a beau dire, mais les réseaux sociaux, c’est quand même un beau moyen de tout dire sans rien dire!

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam
Publicités