ça faisait longtemps que j’avais pas parlé coucher de Ptitchat sur le blog non? Eh bah c’est le moment d’y remédier!

Depuis que je suis enceinte, je suis très fatiguée, comme je l’avais été quand j’attendais Ptitchat, sauf qu’à cette époque, je terminais le boulot à 12h30 et je pouvais siester un max et le soir, je pouvais aller au lit quand je le voulais. Du coup, niveau coucher, qui était déjà bien compliqué, j’ai beaucoup lâché de lest avec lui… Et je sais que ce n’est pas la meilleure chose à faire. Depuis à peu près septembre, Ptitchat a décidé de s’endormir dans mon lit (parfois après moi mais bon, je faisais pas exprès!) et ensuite, nous le mettions dans son lit pour que chacun dorme au bon endroit! Pour lui, c’était un acquis, il savait que quand je lui disais qu’on allait se coucher, c’était directement dans mon lit, il n’avait même pas besoin de négocier! Et je ne négociais pas, trop impatiente de me coucher aussi…

Et puis avec le temps, mon ventre prenant de plus en plus de place, lui se prenant pour le totem de Koh Lanta, la place commençait à manquer…

Koh-Lanta-devient-un-jeu-de-grattage

Et en plus, il a hérité du gêne de son père (en plus de celui des oreilles!), c’est celui de la transpiration excessive quand ils dorment! L’oreiller trempé, c’est 10mn top chrono avec l’un ou l’autre!!

giphy

Donc en décembre, on a commencé à lui parler d’aller dormir dans son lit, on a fait des tentatives, toutes infructueuses (même les soirs de fêtes à 2 ou 3h du mat!). Et puis de lui même, il m’a dit « ze dormirai dans mon lit quand z’aurai croizans« ! Il m’a même dit une fois, dans l’escalier, « maman ze dors ou ce soir? », j’ai tenté le « dans ton lit » et il m’a répondu sur un ton condescendant d’adolescent boutonneux « bah nan, z’ai pas encore croizans moi, donc pas croizans et bah ze dors dans ton lit, et c’est tout! » (oui oui vraiment comme ça!). J ‘ai hésité entre rire et pleurer, puis je me suis couchée avec lui dans mon lit!

Il ne fallait pas me le dire deux fois!! Du coup, on est resté sur la lignée de « à 3 ans, dodo dans ton lit!« . Il nous en parlait souvent, à tout moment de la journée, dans la voiture, à table etc. On a profité des vacances de Noël pour se faire tout plein de gros câlins et le jour J (enfin le lendemain en fait!), hop je lui ai dit que désormais, à 3 ans, il devait aller dormir dans son lit. Il a bien essayé de négocier un peu, mais sans succès. Je savais que c’était à ce moment là que je ne devais pas céder à sa demande, pour le bien de tous, et je n’ai pas cédé!!! Je suis restée à côté de lui dans la chambre, on a lu quelques livres, il a tout essayé pour ne pas se coucher (pipi, bibi, jeux, histoire, papa, etc…) mais je n’ai toujours pas lâché! Et il s’est endormi. Rapidement!

Désormais, il ne négocie même plus. On monte, il se couche dans son lit, prend ses doudous, se met sous sa couette (dont il faut vraiment que je te parle un de ces quatre!) et me fait une place à côté de lui. Alors, bien sûr, rien n’est parfait et je dois encore rester une petite demie-heure couchée près de lui avant de m’enfuir au premier ronflement, mais c’est déjà un très grand pas en avant pour nous! On a quand même la veilleuse allumée dans un coin de la chambre (dont il faut AUSSI que je te parle!) mais c’est tout. Ce qu’il adore, c’est poser ses pieds sur mes jambes pour s’endormir, et j’avoue que j’aime bien aussi ce rapport de tendresse. Souvent aussi, il me caresse les cheveux ou la joue avant de s’endormir, je fonds d’amour chaque soir!

Je ne vais pas crier victoire trop tôt, on sait tous que ça ne va pas durer et puis il n’y a rien de parfait : je reste encore 15 à 45 min dans sa chambre allongée à côté de lui! MAIS il s’endort dans SON lit, je n’ai pas à le déloger du mien au milieu de la nuit me causant ainsi des contractions et me coupant dans mon précieux sommeil.

Désormais, il n’y a plus que la sieste qui se passe dans mon lit le weekend parce que ça ne marche pas dans son lit et je sais que si je le laisse seul dans sa chambre à ce moment là, je vais retrouver les caisses de jeux retournées et lui en train de jouer avec ses camions de pompiers et autres véhicules…

En tout cas, cette « nouveauté » retrouvée me fait beaucoup de bien. Terminés les couchers à 23h, parfois 1h du matin!!!!!!!! Petit à petit, j’avance tranquillement l’heure du coucher pour revenir à des heures raisonnables et plus saines pour son équilibre et son développement. Je loupe toujours un peu le début d’un film mais au moins, je peux redescendre un moment buller sur mon canapé (ou étendre le linge en général!).

Et le papa me direz-vous? Bah le papa, pour le coucher, il a 0 patience! Et Ptitchat le sait très bien! Au bout de 2-3 retournées dans son lit (là, il tient de moi, il a besoin de tester toutes les positions pour trouver la bonne)(on parle de dodo hein!!!!), Mr Papa commence à ruminer et à s’impatienter, et Ptitchat le ressent évidemment! Donc, il engage la conversation avec son père, négocie un bib, un épisode de Donald ou toute autre chose… 90% des fois où son père le couche, je vois un Mr Papa redescendre dans les 15 min le visage tendu par l’agacement, parfois même suivi d’un Ptitchat ou plus souvent laissant ledit Ptitchat chouiner dans son lit. Donc, je m’y colle, et ça dure plus de temps que si j’avais commencé tout de suite.

Evidemment, les choses vont devoir changer avec mon séjour à la maternité (que j’espère court!) et le retour à la maison avec Babychat parce que je ne pourrai pas me couper en deux. J’espère que Babychat sera aussi cool que son frère, petit, pour le dodo comme ça, mon Ptitchat ne se sentira pas délaissé à cause de cette petite chose toute fraîche!

Et chez toi, comment se passe le dodo? Dis-moi que c’est compliqué aussi stp???????

Publicités