Quand nous avons décidé de faire un bébé et quand je suis tombé enceinte, autrement dit quasiment le même mois, nous avions décidé que nous garderons le secret du sexe pour nous deux, Mr Papa et moi. En fait, c’est ce que j’avais décidé moi et j’étais sûre qu’il ne saurait pas tenir sa langue!
giphy

Et c’est ce que nous avons fait! Du moins, ce que nous avons essayé de faire!

Essayé parce que c’est bien plus difficile que ce que j’imaginais…

Tout à commencé par des reproches quand nous avons annoncé la grossesse puis le secret parce que c’était « égoïste ». Et pourtant, c’était notre choix et bien que j’ai eu du mal à encaisser ces critiques gratuites, je suis pourtant passée au-dessus.

Au début, c’était pas bien compliqué puisque jusqu’à Noël, nous l’ignorions comme tout un chacun. Donc à part quelques allusions, rien de trop difficile à cacher.

Mais à partir de Noël, ç’a été plus difficile parce que tout le monde savait qu’on savait et donc que tout le monde voulait savoir. Ce que je me demande encore, c’est « pourquoi? ».

giphy-2

Pourquoi tout le monde veut savoir? Qu’est ce que ça change? Que ce soit un garçon ou une fille, on l’aimera différemment? On s’en occupera différemment? Je ne comprends pas… Alors pourquoi insister, nous harceler, nous faire la tête, essayer de nous soudoyer etc? Pourquoi? Et les parents qui ne savent pas, on leur dit « wahou je sais pas comment tu fais, je t’admire » bla bla bla, et rien de plus, on ne leur saute pas à la gorge pour savoir, on n’appelle pas la sage-femme pour qu’elle fasse des révélations hautement confidentielles. Alors en quoi est-ce différent? J’exagère un peu bien sûr, mais parfois, j’ai eu l’impression qu’on me mettait sur une table de torture pour que je parle. J’ai souvent eu envie de dire « mais allez vous faire foutre! ». Oui, je suis du genre très vulgaire comme fille, mais je me soigne…

giphy-3

Parmi cette population, il y a ceux qui respectent ton choix (euh pas beaucoup hein, peut être juste ceux qui font ou on fait comme toi ou ceux que tu connais moins?! Quoique…) et les autres… Ni plus, ni moins. Parmi les autres il y a ceux qui te supplient, qui essaient de te piéger, qui traquent le moindre mot au point ou ils se font leurs films tous seuls, ceux qui prêchent le faux pour avoir le vrai, etc.

Des anecdotes? Allons-y :

  • Mon père qui gardait mon fils. Je l’appelle un midi (comme tous les midis) et il me dit que dans la voiture, Ptitchat aurait dit à Liliane (la compagne de mon père) qu’il allait avoir une petite soeur (le rêve de mon père!). Quand j’ai dit ça à Mr Papa, nous avons ri! Tout d’abord parce que la technique de mon père était teeeeellllleeeement bidon et qu’en plus, Ptitchat n’était pas dans la confidence et ne comprenait absolument pas ce qu’était un frère ou une soeur. Prêcher le faux pour avoir le vrai.
  • Ma mère et ses rêves… Ma mère a le don incroyable de ne jamais dormir la nuit si on l’écoute mais de rêver de moi enceinte tous les 3 mois quand ce n’est pas le cas (un temps ç’a été ma belle-soeur jusqu’à ce qu’elle lui dise que c’était pas possible avec son implant, alors elle a lâché l’affaire et est revenu à moi), de rêver que j’accouche pendant les 3 derniers mois de ma grossesse, de rêver du prénom quand on ne veut pas le lui dire ou cette fois, de rêver de moi avec un petit garçon dans les bras… On finit par prendre l’habitude… Ou pas d’ailleurs… Prêcher le faux…
  • Ma belle-mère et sa légendaire discrétion. Un mercredi ou Mr Papa allait chercher Ptitchat chez elle, elle a essayé de le soudoyer à coup de bouffe portugaise pour qu’elle lui dise le sexe en lui promettant qu’elle ne le dirait à personne. Mais Mr Papa a répondu qu’il n’avait rien à lui dire et qu’elle attendrait comme tout le monde (pardon mais j’ai trop envie de dire « dans ta gueule morue!!!! »). Soudoyer…
  • Ma belle-mère (oh encore?!) qui harcèle Ptitchat le mercredi pour connaître le prénom du bébé (bah oui parce que sauf si c’est Dominique, Claude, etc, le prénom indique souvent le sexe) alors que, je le répète, Ptitchat ne le sait pas officiellement!!! Soudoyer à coup de shokobons??
  • Ma chef. Celle qui n’a même pas été foutu de me féliciter (bien que je n’attende rien d’elle!), a essayé de prêcher le faux pour avoir le vrai en me disant que mon ventre avait la forme de celui d’une fille…. Hum, les histoires des vieux de la vieille, tu connais?! Légendes urbaines et compagnie, un peu comme ce que tu bouffes (sucré = fille, salé = garçon!). Prêcher le faux…..
  • Ma collègue (oui oui toi ma cocotte!), qui a essayé de m’acheter à coup de couscous pour que je lui dise. Un certain temps puis je crois qu’elle a compris que je lâcherai pas le morceau donc elle a arrêté. Bon, j’aime le couscous à la folie mais j’aurai pas craqué pour autant!! Soudoyer…
  • Ma belle-soeur, qui pourtant est potentiellement la seule à pouvoir savoir puisqu’on a pris la tapisserie dans son magasin, sur son compte! 10 fois au moins, elle nous a demandé ce qu’on voulait comme couleur pour la chambre, 10 fois au moins… Bon, je pense que si elle a fait quelques recherches dans son ordinateur, elle doit savoir mais elle a eu la décence de ne rien NOUS dire et je l’en remercie. Elle l’a peut être dit à son mec et ses parents mais bon, je m’en cogne, moi j’ai rien dit!
  • Ma collègue, l’autre, qui jugeait chacun de mes mots et paroles. J’ai mis un E à « ainé » dans un mail (parce que je croyais vraiment que ça s’écrivait comme ça, du coup j’ai cherché dans le dictionnaire!) alors ça veut sans doute dire que je pensais trop à ma future fille. Mais j’ai aussi dit que j’avais pas réellement besoin de tours de lit puisque j’avais ceux de Ptitchat, donc c’est un garçon! Compliqué tout ça…
  • Ma cousine pense que si c’était une fille, je ne pourrai pas garder le secret, donc c’est un garçon! CQFD
  • La pharmacienne, oui oui! La même a qui ma mère a dit qu’on ne voulait rien dire, me demande le sexe. Je lui réponds donc que c’est un secret, ce à quoi elle me répond « votre maman m’a dit que vous vouliez pas le dire, mais moi, je peux pas savoir? ». Cette morue m’a aussi dit que mon ventre était énooooorme à 6 mois alors que non. En revanche, le sien… Et pourtant plus enceinte! Alors celle-ci, elle est incroyable! Le nombre de gens que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve qui m’ont demandé le sexe. Non mais et puis quoi encore? Si je le dis pas à ma propre famille et encore moins à mon fils, je vais pas le dire à des inconnus (ou presque!). Quel culot parfois!
  • Mon père à Kiabi! Alors là, c’était la palme (de la honte aussi). J’étais au rayon bébé (mixte, pas folle la guêpe!) et j’ai pris un pied de pyjama blanc dans la main pour dire à mon père et sa copine que j’avais déjà celui-ci (un pyjama chat bien sûr). Mais en me tournant sur la gauche pour les regarder, ma main a touché le pyjama rose à côté (il y avait un bleu à droite). A ce moment là, il s’est mis à hurler dans le magasin « c’est une fille, elle a touché le pyjama rose! ». J’étais morte de honte et de nerfs. Comment pouvait-il me prendre pour une dinde à ce point là? Il est tellement convaincu que c’est une fille que tout prétexte est bon pour lui… Et pourtant, l’autre jour, j’ai dit à Ptitchat qu’il n’y avait qu’une seule petit garçon qui s’appelait Ptitchat G**** et mon père m’a répondu « pour l’instant, peut être que bientôt il y en aura un autre… ». Faudrait savoir un moment donné!
  • Le collègue de Mr Papa a décidé que ce serait une fille puisque j’avais dit que je vaincrai à la guerre des prénoms. Le rapport? J’en vois pas non plus, j’avais déjà gagné pour le prénom de Ptitchat… Puis il a dit que c’était un garçon puisqu’il a proposé de nous prêter la balancelle de son fils et que Mr Papa n’a pas chipoté sur la couleur et ne l’a même pas demandé. CQFD
  • Ma belle-mère (oh encore elle, c’est vraiment fou!), a décidé que c’était une fille puisqu’on a refait un bref tour dans les cartons de fringues des neveux et qu’on est reparti avec deux pyjamas et une veste. Selon elle, ça veut dire que c’est une fille puisque sinon on n’aurait pas regardé. Mais du coup, ça pourrait être un garçon puisqu’on n’a pas pris grand-chose. Oui, mais ça pourrait être une fille puisqu’elle avait plus beaucoup de vêtements de sa petite fille, elle avait tout donné à l’ex belle-soeur de Mr Papa… Bref, sachant que mon fils est né en janvier et les neveux en août et octobre, on n’est pas raccord niveau saisons…
  • Il y a tant d’autres anecdotes mais ça fait déjà beaucoup non? Mais la meilleure de toutes, c’est celle de ma grande tante qui va avoir 80 ans cette année qui affirme de toutes ses forces que j’attends des jumeaux puisqu’elle l’a rêvé et que donc, elle ne l’a pas inventé et qu’elle est pas folle…. Enfin, c’est elle qui le dit, moi j’en mettrai pas ma main à couper!

Au début, on parlait de secret puis finalement, on a parlé de surprise. La réaction est différente. On peut plus facilement laisser planer le doute autour du fait de « ils savent ou ils savent pas? ». Ne pas répondre est aussi pas mal.

J’avoue, j’ai parfois mis les gens sur des mauvaises pistes en simulant des pseudos gaffes! J’ai aussi fait des vraies gaffes, mais Mr Papa aussi! A savoir donc qui a eu droit à la vraie gaffe et qui a eu la « blagounette »!

giphy-4

Tout ça fait sourire, c’est vrai, quand c’est à petite dose. Mais ce que j’ai trouvé moins cool c’est de ne pas pouvoir partager quelques moments spéciaux avec certaines personnes.
Je suis un peu shopping addict (un peu!) et j’avais donc envie de faire quelques emplettes pour ce bébé (en essayant de ne pas me ruiner!). Heureusement, avec un deuxième bébé, on n’a pas besoin de grand-chose. On a déjà le lit, la poussette, le doomoo, le transat, etc etc. Donc le reste était vraiment du plaisir en plus des bricoles essentielles au printemps / été (puisque Ptitchat est né début janvier sous la neige!). Et faire du shopping seule, c’est un peu bidon. Pire! Entrer dans un magasin de fringues / puériculture / jouets (rayer la mention inutile) avec ses collègues / parents / amis et ne pas pouvoir regarder les rayons dont on a envie, c’est suuuuuuper difficile (mais économique!!). Un peu comme partager son bureau avec sa collègue. Il faut faire gaffe si on veut pas se faire griller même si elle est cool et était pas sur mon dos à m’espionner. Mais du coup, quand tu pars en congé mat, tu prends bien soin d’effacer tout ton historique de navigation 🙂

Toujours est-il que, souvent, j’ai eu envie de dire à ma mère ou autre « tu viens, je voudrais acheter des trucs pour le bébé » mais que je n’ai pas pu pour ne pas me griller, et ça, ça m’a un peu manqué. Mais d’un autre côté, ça m’a évité (jusqu’à  quand?!) les cadeaux trouvés à l’arrache sur le marché ou ici et là qui ne vont ni en taille, ni en saison, ni en goût… Pourvu que ça dure! Et merci la liste de naissance!

giphy-5

Au final, je ne savais pas si je réussirai à tenir ce secret et quand j’ai eu gardé ma langue 1 long mois, je me suis dit que je ne pouvais plus le dire maintenant, ce serait trop d’efforts abandonnés pour rien. Alors plus que jamais, j’ai gardé notre secret. Et puis sincèrement, même si je sais que les réflexions je les aurai tôt ou tard, pour l’instant, je suis très heureuse de m’en passer genre « le choix du roi » dans le cas d’une fille, sauf que moi, à part la position pour faire bébé, j’ai rien choisi d’autre, ou alors  » ah bah Mr Papa ne sait faire que des mecs, tu veux que je te fasse une fille? ». Si si, on me l’a déjà sorti, alors que Ptitchat n’avait même pas 1 an d’ailleurs… Bref, on ne peut pas faire manger les conneries des gens, c’est bien dommage!

Ce que je préfère dans ce silence c’est les regards et les moments que Mr Papa et moi partageons. Les regards quand on est entouré de monde qui fait des allusions et dit des choses qui nous font sourire. Un regard et nous n’avons besoin de rien d’autre. Il suffit qu’on s’observe une seconde pour dire « t’as entendu » ou « ah bah il/elle va être déçu/e / content/e ».
J’adore aussi quand on se retrouve le soir sur le canapé pour débriefer de nos anecdotes respectives et en rire (ou rager, ça dépend!) et imaginer la réaction des gens qui découvriront la vérité.

La découverte de la vérité d’ailleurs, parlons-en. Oui parce que je me suis tellement prise à mon propre jeu que le jour J, je crois que j’aurai même pas envie de le dire par texto / fb / photo etc… Pour ce qui est de nos familles, c’est certain, on leur dira juste que bébé est né et qu’il faudra venir découvrir si le berceau est rose ou bleu (après le passage de Ptitchat!!! Lui en premier, c’est obligatoire pour notre vie de famille et je refoulerai quiconque passera la porte de la maternité avant lui!). J’ai aussi envie de filmer les personnes qui entreront dans la chambre et immortaliser leurs réactions quand ils verront le minois de notre Babychat. Pour ça, j’ai pris soin de choisir les tenues assez clairement identifiées (rose ou bleu) pour qu’on sache de suite ce qu’il en est… Tous les jolis pyjamas blancs que j’ai achetés seront pour plus tard à la maison.

Ce secret, aussi difficile à tenir et parfois à vivre qu’il soit, j’aime le partager avec mon amoureux et seulement lui (et la multitude de docteurs etc), échanger nos regards qui disent tout, débriefer et rire comme des dindes sur notre canapé en partageant ces moments. J’ai moins aimé m’empêcher de recevoir du monde à la maison une fois la chambre faite et devoir cacher dans la maison, le garage etc, les affaires qui sont destinées à Babychat mais finalement, certaines choses se sont avérées amusantes. Et puis recevoir du monde à la maison au 9ème mois n’est pas forcément la chose la plus agréable et facile pour moi…

Publicités