C’est un proverbe bien connu qu’on utilise assez souvent et cette fois-ci, c’est moi qui le dis et à moi-même!

Encore une fois, je vais parler allaitement. Eh oui, car ça me tient à cœur et surtout l’allaitement rythme mes journées (non, pas mes nuits!) toutes les 3h!

Si tu as lu ça, tu sais alors que j’allaites Babychat avec un peu « d’aide » et il faut avouer que ce n’est pas hyper pratique.

Non, pas pratique car le caoutchouc s’abîme vite et se déforme aussi sous l’effet de la chaleur… Donc à chaque lavage, stérilisation et utilisation régulière, les embouts commencent à prendre une claque, si bien que j’en ai commandé d’autres sur le SEUL site qui en vend! Là où c’est « compliqué », c’est que ça bouge quand c’est sur le sein. Je veux dire par là que ca ne fait pas ventouse donc à chaque mouvement de tête de Babychat, hop ça se décale et fait couler le lait à côté, d’où mon utilisation intensive de langes! Et puis c’est pas hyper pratique à laver, ça se tache un peu avec le calcaire de l’eau. Puis j’ai essayé de ne pas abuser de la stérilisation pour ne pas les ruiner en 2 minutes vue la rareté de mes précieux! Enfin bref, pas super pratique mais tellement utile pour nous, sans ça l’allaitement n’aurait sans doute pas été possible et j’aurai dû en faire le deuil. Ça me mine rien que d’y penser!

Bref, voila donc un peu plus d’un mois qu’on les utilise et que je ne sors pas sans, où que j’aille. Comme j’en ai deux, j’en laisse un sur l’égouttoir à biberons et un dans sa boîte dans mon sac à main (à langer!). Perdre la boîte serait si vite arrivé que je préfère les séparer puisque je n’en utilise qu’un à la fois par tétée.

Mais mardi dernier, apres la visite chez le docteur pour les 2 mois de ma Babychat, nous sommes partis au parc de la Tête d’Or (le Central Park des lyonnais, oui rien que ça^^). Apres 40mn de route et 20 de plus pour trouver une place pour se garer, nous sommes enfin arrivés au parc sous 35 degrés facile! Et là, Babychat a commencé à exprimer sa faim. Genre la grosse faim!

Pas de souci, on trouve une pelouse sympathique avec des gens pas trop bizarres, un arbre, de l’ombre et de quoi occuper le Ptitchat pas trop loin et je sors ma serviette de bain, ma bébée et je m’installe tranquillement prête à donner la tétée!

Mais là, c’est le drame! Je cherche et recherche, tourne et retourne mon sac à main (à langer!) et rien! J’ai oublié ma boîte magique à la maison! Immédiatement, c’est la panique, j’ai envie de pleurer, et ma fille ne fait rien pour m’apaiser, elle hurle de plus belle! Je demande à Mr Papa de fouiller mon sac aussi mais non, RIEN!!!

Je n’ai pas le choix, même si j’ai réessayé le matin même, j’essaie qu’elle prenne le sein « normalement »… Je m’allonge à côté d’elle et lui dit que si elle veut manger, il va falloir qu’elle fasse comme une grande, que je compte sur elle, que je crois en elle, qu’elle est la meilleure et qu’à nous deux, on est une sacrée équipe et qu’on va y arriver, qu’avec ce qu’on a déjà vécu, on a pas peur de ça! Un coach digne de Rocky Balboa!! Alors je m’installe et malgré ses cris, je la mets tout contre moi et je tente… Je sens les regardes des gens aux alentours sur moi, que des mamans par chance. Une vieille qui serait passée par là m’aurait peut-être bien fait chier à faire sa curieuse…

Et là, après plusieurs secondes (proches de la minute!), elle fini par prendre mon sein correctement. Je sens qu‘elle tète pour « de vrai », qu’elle ne lâche pas. Je sens meme que la montée de l’air arrive (oui ça je la sens!!!!) et qu’elle dégluti comme il faut!

Voila, on est mardi 28 juin, il est 15h30, Babychat a pile poil 2 mois et pour la (presque) première fois, elle tète « normalement », sans accessoire, sans hurlements, NORMALEMENT!

Processed with Rookie Cam

Sa première vraie tétée se passe dans un parc lyonnais, à l’ombre d’un arbre avec vue sur les daims, les orteils caressés par une douce brise et moi je suis la, tout contre elle, apaisée, soulagée, encouragée par ma toute petite fille, le stress me quitte. A mes côtés, mon fils, mon petit garçon qui me caresse la jambe comme pour me dire « t’en fais pas maman, je sais ce que c’est, on l’a vécu ensemble aussi! », et mon homme, qui me soutient depuis le début, sans faille, sans jamais me dire de laisser tomber, au contraire.  Je suis bien.

Les jours suivants se sont deroulés de la même manière (pas allongés dans l’herbe hein!) avec parfois l’utilisation du précieux quand même pour la calmer ou me/nous rassurer mais finalement, près d’une semaine après, il y en a toujours un dans mon sac mais on ne l’utilise plus. Les tétées sont bien plus rapides, parfois plus agitées. En tout cas elle ne s’endort plus trop au sein et pour une fois, j’ai hâte d’être à la prochaine pesée pour voir s’il y a une différence positive ou non!

Un simple oubli qui aurait pu être très compliqué à gérer a finalement tout fait basculer du bon côté et nous a redonné l’espoir d’un allaitement plus long

Tout vient à point à qui sait attendre… Même si c’est 2 mois d’attente!

Publicités