Alors que les vacances des écoliers français commencent tout juste, de mon côté je pense à la rentrée. La première rentrée de mon petit garcon, qui va arriver si vite pour mon cœur de maman…

Contrairement à beaucoup d’autres, mon Ptitchat n’a pas fait de demie journée d’adaptation. D’après la directrice « ça ne se fait plus… », ce qui ne semble être le cas que dans mon patelin, à notre plus grand regret!

Après la première approche (loupée) de l’école début Juin pour son inscription, nous avons eu une réunion d’information sur la petite section de maternelle lundi dernier. Mr Papa, Babychat (en écharpe de portage) et moi y sommes allés, les enfants étant priés de ne pas être présents, Ptitchat s’occupait des poules et des chats chez sa grand-mère…

A_l_ecole_maternelle

Peu après 16h30, nous nous sommes installés sur des petits bancs et petites chaises dans le hall de la maternelle devant les enseignantes puis la directrice qui nous a rejointe. D’emblée, le fait d’être assis sur le matériel des enfants m’a donné l’impression d’être infantilisée en tant que maman mais soit, ils font sans doute avec le matériel qu’il y a… On nous a d’abord expliqué le principe de RASED, que je connais bien ayant bossé 3 ans en écoles maternelles (oui au pluriel : AVS puis ATSEM). Ensuite, la directrice est venue nous expliquer ce que nous avons à savoir pour « notre » première rentrée. Elle a présenté l’équipe de maitresses et surtout les 2 des sections de petits.

Et là! Et là, j’ai entendu le nom de la seconde et tilt!!! Ce nom, je le connaissais, parce que j’avais eu cette personne au téléphone plusieurs fois au boulot et mes collègues avions eu envie de nous arracher les cheveux avec ce dossier sav (je bosse pour une boîte qui vend des jeux éducatifs aux écoles, dont celle-ci, et nous avions eu un souci de livraison qui avait duré des mois, enfin des mois avant que l’école ne s’en rende compte et nous en fasse part…). Du coup, j’ai regardé Mr Papa et je lui ai dit « oh putain! » mais il n’a pas su… Et ensuite, ça s’est gâté.

La morue en question (pardon mais c’est mon ressenti…) a pris tous les parents présents de haut à commencer par « moi, je vais vous dire, c’est ma dernière année en tant que maitresse, j’ai tout vu, vous n’avez rien à m’apprendre, et puis je m’en fous, l’an prochain, je serai à la retraite! » Wokaaayyyy ça annonce la couleur! J’ai ressenti une certaine « compétition » entre la directrice et elle. A chaque info donnée par la directrice, elle enchérissait… Genre : « on vous demandera de noter les prénoms de vos enfants sur leurs affaires : sac à dos surtout car nous avons 12 sacs Reine des Neiges et 13 Spiderman par classe (logique^^) et les chaussons, gobelets etc etc ». Bien, c’est clair, on met le nom de nos gamins, rien à ajouter si? Eh bien si, Mâdâme a cru bon d’ajouter « toutes façons, si vous le faites pas, on le fera nous et au stylo hein! » Bref, vous avez compris le délire? ça a duré pas loin d’une heure! Ensuite, elle est partie.

Seule la seconde instit (qui a des petits et des moyens) est restée jusqu’à la fin avec les parents, a répondu à nos questions, nous a fait visiter l’école, sa classe etc…

La directrice m’a aussi bien conforté dans mon souhait de congé parental. Bien qu’il soit pris suite à la naissance de Babychat, c’est aussi (et surtout?) à Ptitchat qu’il va être utile en me permettant de faire sa rentrée cool, sans pression de timing le matin (enfin moins que pour le boulot) . Elle nous a bien expliqué que ce serait dur pour les petits et qu’enchainer la garderie, l’école, la cantine, re l’école, les TAP puis la garderie pour certains était extrêmement difficile voir perturbant pour la scolarité. Alors mine de rien, ça m’a rassuré dans l’idée que j’avais de ne le mettre à l’école que le matin, au moins jusqu’aux vacances d’octobre, puis 1 ou 2 après-midi ensuite et comme je reprendrai le travail en février, d’aviser à ce moment-là en fonction des disponibilités de mes parents et de ses capacités à lui. Bref, je « culpabilisais » de le mettre si peu au risque de gâcher sa première année et finalement, c’est l’inverse, je vais lui donner des chances de réussir en plus en l’épargnant et le préservant à la maison avec sa soeur et moi…

école-maternelle

La réunion a duré quasiment 1h30 dont 1h à supporter la voix ultra aiguë de cette « charmante » personne… En sortant de là, j’ai regardé Mr Papa et je lui ai dit « pitié pas elle pour mon bébé… ». Bien sûr, il m’a répondu qu’elle était un peu rentre-dedans mais que peut être très douce avec les enfants?! Oui peut-être, enfin je l’espère car elle n’aurait que ça pour elle… A cette heure-ci, nous ne savions pas avec qui serait notre Ptitchat et la décision serait affichée sur les portes en fin de semaine.

Alors quand nous sommes enfin revenus de notre périple à la montagne, et quand j’ai été en état d’aller jusqu’à l’école, j’ai bondit sur le porte de la maternelle pour voir : Qui serait la maitresse, dans quelle classe il serait (petits purs ou petits-moyens (mon souhait)) et le jour de la rentrée (jeudi ou vendredi). Et là, explosion de joie dans mon coeur de maman angoissée pour son petit : mon chaton sera dans la classe de la « gentille et jolie » maitresse, donc avec des moyens, ce qui m’emballe carrément car étant de janvier, il sera l’un des plus vieux et il a quand même quelques notions en graphisme etc suite à ses nombreuses demandes et au matériel dont je bénéficie par mon boulot. Et il rentrera le vendredi, ce qui nous offrira un jour de plus ensemble, à la mer peut être… Et la cerise sur le gâteau, enfin je crois, je ne veux pas trop m’avancer car je ne suis pas sûre à 100% c’est qu’il se pourrait bien que son meilleur copain de la crèche se retrouve dans la même classe (mes excuses d’avance à la maîtresse si c’est le cas, je ne suis pas sûre de son nom de famille mais le prénom colle…) et ça, ça me rassure de savoir qu’il aura tout de même un petit repère parmi ce saut dans le grand bain.

Alors voilà, plus qu’un petit mois et demi avant la rentrée et si lui est impatient, moi j’ai un peu moins peur (un tout petit peu!)…

Publicités