Eh voilà, l’aventure We Love Préma a pris fin la semaine dernière, après plus de 6 mois et demi de récolte, customisation, information, communication… Grâce à l’organisation de Mont Roucous et de Sos Préma, des centaines de bodies ont été collectés à travers la France (et la Belgique!).

6 mois et demi pendant lesquels nous avons constitué une équipe, nous avons déambulé sur de nombreux vide-greniers, racketté demandé à nos ami(e)s de fouiner dans leurs placards, de faire un geste, de faire passer le mot etc

6 mois et demi pendant lesquels nous avons organisé des ateliers customisation par 35 degrés, devant le fer à repasser pour fixer nos dessins.

6 mois et demi à chercher ce carton de flacons de peinture pour tissus, que j’ai finalement trouvé quelques jours après avoir envoyé notre butin!

6 mois et demi pendant lesquels j’ai passé de nombreuses soirées à customiser, à compter et recompter, à chercher des idées sur Pinterest et ailleurs. Mais aussi de nombreuses matinées pendant mon congé maternité pendant que Ptitchat était à la crèche, ou parfois je n’arrivais plus à me relever à cause de mon bidon, et j’imaginais avec une légère angoisse la possibilité que ma si petite poupée doive en bénéficier (mais dieu merci, non!!). J’ai passé vraiment beaucoup de temps pour cette opération, j’y ai mis mon coeur pour cette nouvelle édition encore, j’ai adoré customiser même si parfois je manquais d’inspiration, j’ai bien moins aimé devoir tous les repasser en plein été! J’ai me suis aussi régalée à faire quelques créations en couture, qui étaient dans ma tête depuis 2014 mais je n’avais pas osé sauter le pas. Je suis d’ailleurs plutôt satisfaite du résultat! J’ai même emmené des bodies en vacances pour les faire avec ma mère avant la deadline!

Bref, cette année, je n’ai pas pris chaque body en photo après customisation donc les seuls photos que j’ai pu faire ont été postées sur Instagram, vous pourrez les y trouver là bas si vous le souhaitez sous le hashtag TeamMoveYourBodie ou encore sur Snapchat.

Cette année encore, je me suis retrouvée chef d’équipe (dès le départ cette fois!) et j’ai trouvé ça difficile, plus difficile que la dernière fois. Motiver son équipe, essayer de trouver des moments pour se voir et avancer sur la masse de travail qui nous attendait, jongler avec la vie professionnelle, la vie personnelle, la vie de maman, de femme, la grossesse, l’arrivée d’un bébé et les premiers mois plus que difficiles. ça n’a pas été évident, j’ai souvent eu envie de tout envoyer balader mais à chaque fois, j’ai pensé à ces bébés, aux conscrits de ma fille et aux suivants qui avaient vraiment besoin de nous, de ces bodies! Alors voilà, j’ai parfois serré les dents, caché au fond de moi tout ce que j’avais envie de dire, encaissé les réflexions désagréables qui m’ont parfois été servies (parfois aussi par des personnes dont je ne m’attendais pas) et j’ai foncé, tête baissé. J’ai fait du travail à la chaine, parfois jusqu’à très tard dans la nuit, quand tout le monde dormait chez moi…

Mais aujourd’hui, je suis fière de mon équipe! Je suis fière de ce papa qui était terrifié par l’idée de dessiner sur un body et qui a assuré comme un chef. Je suis fière de cette nouvelle copine qui s’est démené avec sa maman pour récolter un maximum de bodies, je suis heureuse que notre copine ait fait partie de notre équipe malgré les 350 km qui nous séparent, j’ai été ravie de voir régulièrement cette voisine qui vit tout près de chez moi et que je ne voyais pas souvent. J’ai adoré rencontrer de nouvelles personnes comme cette maman de jumelles qui a assuré un max et qui a fait le déplacement jusqu’à chez moi plusieurs fois. J’ai été contente de retrouver ma partenaire de 2014 et notre « adversaire » de l’époque que j’avais rencontré à l’occasion de We Love Prema 1. J’ai été ravie de revoir cette copine de lycée qui a apporté son lot de bodies aussi. J’ai beaucoup apprécié partager ces moments avec la maman d’une conscrite de Ptitchat qui a assuré les réunions custo malgré son boulot omniprésent. Je regrette qu’on n’ai pas tous pu customiser, qu’on n’ai pas pu se retrouver tous ensemble pour passer des journées-marathon de dingues… Mais je suis tellement heureuse du résultat!

Et pour cause! Le résultat c’est ça :

Processed with Rookie Cam

4 cartons de bodies! 50 kg quasi tout ronds pour un nombre inespéré de bodies puisqu’au total, après avoir enlevé tous les bodies non éligibles ou trop abîmés, tâchés, sans pressions etc, nous avons récolté et donné une seconde jeunesse à

1001 bodies!!!

1001! Pas 999, pas 1000 ni 1002, non! 1001! Comme un conte des 1001 nuits. Une féérie! Un chiffre magique. Grâce à ce travail de titan, 1001 bébés, aussi petits soient ils, vont pouvoir porter ce premier body pour symboliser leurs progrès incroyables.

C’était inimaginable il y a 6 mois et demi. Je ne cessais de dire qu’on ne ferait pas plus que l’année précédente (379) car les copines n’avaient déjà plus rien!

Mais cette année, si aucun lecteur n’a fait le geste de m’envoyer le moindre body, les partenaires, eux, ont assuré, tant sur les bodies eux-mêmes que sur le matériel! Les Chatounets (oui encore eux!), Aladine sans qui on aurait vraiment galéré et qui a été d’une générosité sans nom, Stikets, Ludilabel, Cultura, Vertbaudet, Giotto, Creavea, les boutiques berjaliennes Autour de bébé et Pomme d’Amour d’avoir accepté nos urnes et tous ceux que j’oublie! Je pense aussi à cette grand mère qui m’a vendu sur un vide-grenier les minuscules bodies de son petit fils né grand préma avec une émotion non dissimulée pour 1€ symbolique (les 9).

Voici, pour le plaisir, quelques photos des bodies customisés au fil du temps…

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Rendez-vous sur Instagram le 14 octobre pour la soirée officielle avec toutes les équipes lyonnaises. Un très bon moment assuré!

Publicités