Depuis quelques temps, nous retrouvons plaisir à aller à la médiathèque Ptitchat et moi, quand Mr Papa garde Babychat.

Nous prenons le temps de chercher de nouveaux albums et quelques documentaires utiles comme sur les colères, l’école ou autres choses… En général, avant de nous y rendre, je regarde les couvertures et auteurs des livres que je recherche et je fais des captures d’écrans pour pouvoir les identifier si jamais je les trouve (ce qui n’est jamais le cas, cette médiathèque est bien pauvre en livres!). Cette fois-ci, j’ai trouvé notre bonheur pour de douces lectures et pour illustrer la rubrique de Chut! Les enfants lisent de Devine qui vient bloguer que j’avais un peu laissé tomber depuis quelques mois.

Récemment, nous avons trouvé plusieurs bouquins dont je vais vous parler au fil des semaines, mais aujourd’hui, un qui plait particulièrement à mon Ptitchat :

Le meilleur papa du monde

Il s’agit d’un album sur un petit garçon indien d’Amazonie qui part à la pêche avec son grand-père et qui a défié ses amis qu’il ramènerait un très gros poisson!  Tout au long de sa virée en pirogue avec son grand-père, il observe et attend (im)patiemment que les poissons mordent puis se prennent dans le filet. Pendant ce temps, il demande à son grand-père de lui raconter des histoires de poissons, notamment celle de l’Aruana, un poisson qui vit sous les nénuphars.

Au bout du compte, ils attrapent ce fameux Aruana qui est le plus gros poisson qu’il n’a jamais vu. Très heureux et excité, il s’apprête à le ramener pour le montrer aux autres enfants du village mais son grand-père lui explique son histoire : l’Aruana cache ses petits alevins dans sa gueule pendant le premier mois de sa vie lorsqu’il se déplace afin de les protéger des prédateurs, ce qui en fait le « meilleur papa du monde« . Le grand-père laisse ensuite le choix au petit indien de capturer ce gros poisson pour fanfaronner devant ses copains ou le relâcher dans l’eau pour les laisser vivre, lui et ses petits.

Je trouve la morale de ce livre très chouette et je sais qu’il plaît à mon chaton parce qu’il est allé pêcher avec son papa cet été et qu’à chaque fois il ont relâché les poissons pour qu’ils « retrouvent leur famille » et parce qu’il n’était pas question que je cuisine un poisson. Sans doute en est-il encore imprégné. De mon côté, j’aime beaucoup les illustrations à l’aquarelle je crois (comme d’habitude) même si je trouve le livre et ses coloris un peu trop foncés ce qui le rend un peu dark à mon goût, mais l’histoire ne l’est pas et c’est bien là l’essentiel!

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Processed with Rookie Cam

Auteur : Sueli Menezes & Annika Siems

Publicités