C’est un fait, je n’ai pas toujours raison! Et je sais reconnaître mes torts quand c’est le cas (oui oui Mr Papa!). Mais quand je suis sure de moi, il est difficile de me faire dire le contraire! Et cette fois j’étais à peu près sure de moi…

Voila donc 5 mois que ma Babychat est avec nous et ses 4 premiers mois ont été très difficiles, j’en parlais !

J’étais plutôt convaincue que quelque chose clochait, mais quoi…

3 symptômes, les coliques, un potentiel reflux et une allergie aux protéines de lait de vache (plv) très probable selon moi… et 3 « traitements » : du Debridat pour les coliques qui a eu un effet tout relatif, du gaviscon et du polysilane pour le potentiel reflux gastro-œsophagien, et une éviction des produits laitiers pour moi puisque je l’allaite.

Donc, difficile d’identifier le réel problème mais il fallait parer au plus urgent : la soulager!

Seulement, à force d’expériences, on ne savait plus où on en était…

L’éviction des plv de mon alimentation semblait lui reussir car elle vomissait moins mais hurlait toujours le soir, faute aux coliques, ce qui lui causait cet espèce de reflux et finalement la refaisait vomir. Le serpent qui se mord la queue!

Le temps passant, les aléas avec, elle a dû être supplementer avec un bib de lait artificiel suite à mon hospitalisation début juillet, ce qui ne lui a pas vraiment réussi mais sans non plus crier à la catastrophe (merci le portage, j’en suis convaincue!). Et finalement, au bout d’un mois de bib en plus, et un amour naissant pour ces chouettes biberons, j’ai décidé de supprimer ces quelques mL de lait artificiel par peur de bousiller notre allaitement. Et finalement, j’ai remarqué qu’elle vomissait et criait moins après ça. Hasard ou coïncidence?! Jusque là, je réduisais toujours au maximum les produits laitiers de mon alimentation, m’affaiblissant un peu plus chaque jour…

Puis mi septembre, j’ai trouvé qu’elle allait nettement mieux, que ce soit en vomissements ou en cris (les vacances terminées, le retour à la maison devait jouer aussi) alors j’ai eu envie de manger des yaourts (des danettes précisément!) et du fromage  par ci par là et là, cata! 3 – 4 jours plus tard, explosion de boutons sur les joues et le ventre, vomissements de retour puissance 12. Reprise des machines pour laver les 3 à 4 tenues que Mlle porte chaque jour et force de constater qu’il y a très certainement un rapport de cause à effet! Le constat arrive juste avant la grosse phase de culpabilité… Donc j’ai à nouveau réduit ma consommation de plv.

Puis on a eu le rendez-vous avec son docteur pour la visite des 5 mois et on en a encore parlé. Nous nous étions laissé 1 mois pour voir si avec la diversification, la courbe de poids décollerait enfin ou non et la balance affichait seulement 290 grammes de plus que 3 semaines plus tôt. Concrètement, Babychat pesait donc 5,290kg. Enfin 5 kg! Seulement 5 kg à 5 mois… Son docteur m’a donc fait un courrier pour aller voir un gastro pédiatre afin d’avoir un autre avis et d’étudier cette allergie aux protéines de lait de vache que je soupçonnais depuis le mois de juin!

Le lendemain, j’ai appelé l’hôpital pour prendre rendez-vous et la secrétaire me dit « ce ne sera pas avant fin décembre »! Impossible d’attendre 3 mois pour savoir si ma fille est allergique ou non et si mon lait la rend malade!!! Ce qui bloque également la diversification puisqu’il n’était pas question qu’on tente quoique ce soit à l’aveuglette vue les circonstances. J’ai donc dégainé mon argument choc  » 5 mois – 5kg »! J’ai finalement eu un rdv la semaine suivante.

Processed with Rookie Cam
Processed with Rookie Cam

Et le rendez-vous, c’était mardi! Nous sommes donc arrivées en retard, Babychat et moi mais la pédiatre avait plus de 45 minutes de retard… Elle m’a demandé de raconter ce que je viens de vous dire plus haut, puis a examiné ma poupée qui était tout sourire avec ce nouveau docteur. Puis elle a appelé la diététicienne pour qu’elle vienne me briefer sur les mesures à prendre pour faire grossir Babychat et sur les produits à éviter et étiquettes à déchiffrer. Puis elle a fait des pricktests à ma jolie puce qui n’a rien dit du tout… Mais qui ont révélé une petite allergie aux protéines de lait de vache. Légère, comme je le supposais, mais présente!

top

Donc désormais, je dois encore plus surveiller mon alimentation et ne pas lui donner le moindre produit laitier. On doit aussi l’emmener faire des analyses de sang et inutile de dire que j’appréhende puissance mille (phobique des prises de sang) et que pour une fois, il faudra que Mr Papa porte sa femme et sa fille dans cette épreuve… On revoit la gastro pédiatre dans 2 mois pour refaire un point et peut être envisager quelque chose mais je ne sais pas quoi.

A côté de ça, le plus urgent est de faire grossir ma mini puce alors pour ça, on va devoir mettre de l’huile dans tous les petits pots qu’ils soient industriels (oui je lui en donne!) ou faits maison par mes soins. Mais aussi, elle va avoir du lait de riz en complément dans les compotes et dans certaines purées. A la fin du mois, on va aussi commencer les crèmes desserts au lait de riz à la vanille ou au cacao. Je peux donc toujours continuer mon allaitement mais du coup ça me pose plein de questions.

Si je continue, je n’ai pas le droit au moindre écart en plv, ce qui est réellement très difficile. J’entends déjà les mères parfaites dire que quand on aime son bébé, c’est possible etc. Oui ça l’est, mais c’est difficile, il y en a partout. En premier lieu dans mes habitudes mais aussi et surtout dans tous les aliments présents à la maison. Il n’est bien sûr pas question d’en priver les garçons donc à moi de prendre sur moi, ce que je fais déjà plus ou moins depuis 3 mois. Alors on va aussi me dire que je n’ai qu’à arrêter d’allaiter et de passer simplement au lait de riz et basta mais non!!! J’ai pas envie, je ne peux toujours pas l’expliquer mais je ne veux pas, point!

Alors pour l’instant, j’en suis au point de la culpabilité, de me demander pourquoi elle, pourquoi elle n’a pas de chance, pourquoi elle souffre, qu’est-ce que j’ai fait pour qu’elle soit allergique ? Et tout un tas de question. J’ai pourtant pas déconné pendant ma grossesse, j’ai même jamais mangé aussi équilibré que pendant ces 9 mois alors vraiment, je ne comprends pas. Il n’y a rien à comprendre, je sais bien, mais c’est la nature humaine de ne pas vouloir rester dans l’inconnue, surtout pour une maman…

Aujourd’hui, j’encaisse le coup, je cherche des solutions, des alternatives, j’essaie de ne pas culpabiliser mais c’est impossible, je passe la journée à ravaler mes larmes et à emmagasiner ses sourires édentés, à snifer le cou de son frère, à les regarder dormir, toutes ces choses qui font revenir le soleil dans mon coeur…

Si vous avez des livres, sites, recettes à me conseiller, je vous attends, j’ai besoin d’aide, je ne le cache pas. Je sais que la diététicienne est là (contrairement à bien d’autres qui n’ont même pas pris de nouvelles de Babychat suite à son rdv… Toujours les mêmes en fait…) et que si besoin j’ai son numéro mais je ne vais pas la déranger sans cesse alors si vous êtes calés dans le sujet, je veux volontiers vos lumières. Merci d’avance

Publicités