Voilà on y est! On est officiellement utilisatrices de couches lavables (à 80% pour l’instant).

Déjà avant la naissance de Ptitchat ça m’avait travaillé. Ecologiquement, économiquement évidemment. Mais Mr Papa ne voulait pas en entendre parler. A l’époque, j’avais laissé couler. Puis j’ai retenté le coup pour Babychat mais même réponse. Quelques mois sont passés et il n’a pas montré un grand intérêt pour le changement de couche, étonnamment… Mais surtout, j’avais un gros problème avec les couches de la demoiselle : toutes, sans exception, fuyaient! Jour ET nuit!

J’appréhendais donc beaucoup de passer aux couches lavables mais le budget jetable nous faisait mal. Et puis j’ai réalisé un jour quand 10 jours précisément après avoir fait une commande de Naty, pour ne pas les citer, j’ai compté que j’avais jeté 50 couches! 50 couches en 10 jours!! J’avais rempli ma poubelle avec des couches, écologiques mais quand même! ça m’a mis un coup…

Alors j’ai décidé que c’était trop! J’ai commencé à regarder les couches lavables d’un peu plus près. Le hic aussi était que Babychat ne grossissait pas alors je ne savais pas quelle taille choisir, ni quelle marque. J’ai alors franchi un premier cap avec une Applecheek taille 1 en promo. Jamais elle n’a fait l’affaire. JA-MAIS! Même avec ses toutes petits cuisses, elle était serrée dedans et elle fuyait coûte que coûte.

Quelques mois plus tard, j’ai trouvé des couches lavables à mini prix chez le chinois. Pour le coup, la démarche écolo tombait à l’eau mais je n’avais pas d’autre option à ce moment-là si je voulais vraiment tenter le coup de la lavable. J’ai été livrée en une éternité.

Entre temps, l’accident de Mr Papa était arrivé, j’avais plus important à m’occuper. Et puis évidemment les soucis de fric avec. On a pris des Lidl, des Leclerc, des Carrefour, des machins, des trucs et toujours autant de fuites… Le scandale des saloperies dans les jetables refaisant surface (tous les ans en fait, non?!), je me suis mis un coup de pied aux fesses.
Un jour, j’ai ressorti du fond du placard une CL que j’avais acheté à une blogueuse quelques semaines avant que Ptitchat ne devienne propre. Je n’avais donc pas eu le temps de l’utiliser.

C’était une Bébé Culotté. J’ai fait trempé mes inserts, j’ai lavé et relavé. J’ai tenté le coup et j’ai compris que je devais d’abord perdre l’habitude des couches jetables et changer ma bébée bien plus souvent!

J’ai trouvé conseil, comme d’habitude auprès de ma copine Julie chez Pomme d’Amour. On en a beaucoup parlé, elle a su m’écouter, comme toujours, me conseiller et m’épauler. Elle m’a même proposé de tester une Applecheek Onesize avec des chats! Violette avec des chats, toute faite pour nous. Et les résultat a été pas si mal!

Du coup, je me retrouvais avec 2 marques qui fonctionnaient plutôt pas mal sur les miches cellulitées de ma poupée… Alors pour pouvoir nous « convertir » aux CL complètement ou presque il nous en fallait plus. Et mes chinoises fuyaient, leurs inserts étaient à ch***. J’en ai donc fait moi même en éponge mais ça fuyait toujours.  J’ai même tenté de mettre les vieux langes de Ptitchat (et de ses cousins) pliés en je-ne-sais-combien-de-morceaux en TE1 et ça n’était pas si mal… **TE1 c’est les inserts dans la poche, on change tout d’un coup à chaque fois, comme une jetable ; TE2 c’est les inserts au plus près des fesses de bébé et on peut réutiliser la couche pour un second tour.**

Puis alors que je m’apprêtais à faire appel à un service de location pour tester sur une plus grande durée la même marque et pourquoi pas tester des hamac ou des Best Bottom par exemple, j’ai rencontré la personne en charge des locations à la foire de Lyon. Nous avons discuté et il s’est avéré qu’elle avait décidé de se séparer de toutes ses Bébé Culotté dans son service de loc. Je lui ai proposé de les lui racheter. Elle m’a proposé un prix très sympas. Elles sont toutes de la même couleur ou presque (des bleues et des turquoises) mais ça ne me pose pas de problème même si j’aurai beaucoup aimer avoir une framboise! Nous nous sommes données rendez-vous la semaine suivante. Il s’est trouvé qu’elle connaissait ma mère pour lui avoir adopté un chat au refuge. Peut être l’avais-je déjà croisée?! Elle m’a donc apporté une douzaine de couches avec deux inserts chacune pour un prix défiant toute concurrence (que ma mère m’a offertes qui plus est!). L’avantage des couches lavables de seconde main c’est que les inserts sont déjà bien rôdés et donc très absorbants. Certaines ont des petits défauts de couture aux scratch dus à l’utilisation mais ce n’est pas un problème, surtout maintenant que je sais coudre!

J’ai même eu en prime une couche de nuit mais je ne l’ai pas encore testée, j’appréhende un peu maintenant avec les 12h de dodo… Minute crâneuse (au bout de 11 mois, j’ai le droit!)

C’est ainsi que l’aventure couches lavables a vraiment pu commencer avec Babychat. Désormais, nous ne mettons des jetables que la nuit ou si j’ai du retard dans mes machines. Pour ce qui est de la logistique, j’ai pris les conseils partout et j’ai fait à ma sauce. Donc je les rince une fois enlevées et parfois je les re rince dans le bain (après le passage des enfants!) (ce qui frustre ptitchat car il ne doit plus enlever le bouchon!). Puis je fais mes machines au jour le jour, en glissant mes inserts et mes couches au reste de mon linge. Les inserts passent au sèche-linge et tout va bien comme ça. Il nous arrive encore d’avoir des fuites, mais de moins en moins, au pire ça rajoute quelques mini fringues au panier de linge mais rien de bien grave… En revanche, là ou je suis un peu dégoutée c’est que j’ai du abandonner tous les bodies de Babychat pour de nouveaux plus grands car ça ne fermait plus…

Je suis vraiment heureuse de ce changement que nous avons enfin réussi! A l’heure actuelle, nous avons donc une quinzaine de couches en service et j’ai trouvé le problème de mes couches chinoises, c’est l’élastique aux cuisses qui est trop lâche alors je vais tenter un tour de passe-passe avec ma machine à coudre et mettre un autre élastique. Si ça fonctionne, j’en aurai 10 de plus dont 5 à motifs et 5 unies mais très colorées et aérées pour l’été, ce qui nous amènera à 11 couches en tailles uniques, 5 en M et 8 en L, pas mal non?!

Et chez vous, jetables ou lavables?

Publicités