La cape de baptême ou dans notre contexte, le vêtement blanc.

Pour les baptêmes religieux, il est demandé que la marraine remette un vêtement blanc à l’enfant afin de symboliser son passage à la vie nouvelle et éternelle. Il est remis après que le rite de l’eau, l’onction et avant la remise du cierge au parrain.

J’ai choisi la cape parce que j’avais déjà choisi ça pour Ptitchat. L’église demande un vêtement, quel qu’il soit. ça peut être une écharpe, un gilet ou tout autre pièce, c’est aussi possible de laisser l’enfant habillé à son arrivée avec des vêtements de couleur puis ensuite le changer pour une tenue blanche.

Pour mon fils, (je racontais tout son baptême ici), j’avais demandé à sa grand-mère de réaliser la cape en question afin de l’impliquer dans la préparation du baptême et lui permettre de mettre sa touche. J’avais choisi le satin blanc. Elle m’avait dit que c’était trop compliqué et avait demandé à ses ex collègues couturières de le faire. Et elle a été très très bien faite. Juste un couac sur la broderie du prénom que le magasin m’a faite toute tordue mais ça n’est pas grave. C’est un vêtement qu’il a mis une fois (et il souhaite la remettre le jour du baptême de sa soeur! Evidemment j’en suis ravie).

Alors c’est tout naturellement que j’ai voulu que ma fille ai la même cape. Enfin presque la même. J’ai donc acheté du satin blanc que j’ai trouvé à 1€ le mètre au marché! Et du biais violet à 85cts à Action (X2!). Et puisque mes nouveaux talents de couturière en herbe s’affinent, j’ai décidé de la faire moi-même!

J’ai donc pris la cape de Ptitchat comme patron, j’ai tracé, découpé et assemblé. L’assemblage en question m’a pris environ 5mn à la machine. Une simplicité enfantine. Avec les propos de ma belle-mère, je m’attendais à un travail de titan mais NON! Un vrai jeu d’enfant! Plus simple que simple, 2 coutures et voilà!

Bien sûr, il fallait faire, comme pour mes écrits, la mise en page. Et donc ma mise en page de cape de baptême se résume à poser un biais sur tous les bords pour que ce soit joli et propre. Et la pose de biais, j’avais jamais testé, j’appréhendais un peu mais finalement, comme une lettre à la poste! Et pourtant je déteste profondément cette expression…

Alors elle n’est pas doublée comme celle de Ptitchat mais je n’y vois pas d’intérêt donc elle est « simple » avec une capuche bien sûr pour le côté mystérieux de la baptisée ah ah ah!


Pour égayer un peu tout ça, vu que le baptême risque de ne pas être joyeux joyeux (clic), j’ai collé un transfert sur un pan de la cape.

Je l’ai pris chez cocotte transfert textile et il représente un petit oiseau sur une branche de cerisier. L’oiseau étant, je le répète, le thème du baptême. J’avais, je l’avoue, très peur de poser le transfert sur du satin car c’est très fragile mais avec un peu de papier cuisson, ça s’est passé nickel! Et le résultat est impeccable, je le trouve très beau.


J’ai découpé tout le tour de mon transfert
J’ai repassé sans vapeur à chaud et j’ai appuyé un max sur mon pauvre fer à repasser poussiéreux qui ne m’avait pas vu depuis très longtemps!
Et voilà, une fois froid, j’ai décollé le papier et mon joli transfert est apparu magnifique!

 

En revanche, pour des jolies photos portées, je crois qu’il faudra attendre le baptême parce que Mlle De Babychat ne coopère pas trop… (bon ok, je comprends qu’elle n’ai pas apprécié le coup d’appareil dans le front, mais j’ai pas fait exprès!).







EDIT du 29/08/2017 :

Ma gentille copine Julie de la boutique Baby No Soucy a eu la gentillesse de m’envoyer le prénom de ma puce en flex violet à paillettes pour l’apposer au dos de la cape. Et le résultat est canon! J’ai tellement hâte d’être au baptême du coup…