Mr Papa est un frileux, il aime la chaleur, celle du soleil mais encore plus celle de son radiateur! J’avoue que je lui ressemble sur ce point (le radiateur en moins). J’aime le soleil, je l’ai toujours aimé.

Pour moi, les vacances d’été ça rime avec farniente sur la plage. Je sais, ça rime pas mais c’est une expression!

A nos débuts, que ce soit en France ou au Portugal, pendant les vacances, on filait à la plage avec nos serviettes et, tout de même avec de la crème solaire pour moi, on passait notre après-midi à tourner du ventre au dos et inversement. Rien ne pouvait perturber notre lézardage même pas les nuages intempestifs!

Puis nous avons accueilli Ptitchat. Il a passé ses premières vacances à Cannes à 7 mois, puis l’été suivant, pas de vacances, juste un weekend à la mer. Il avait 19 mois, il était super sage, il jouait gentiment, l’enfant parfait. L’été d’après, nous l’avons passé au Portugal. Pareil, il était super sage sur le bord de plage, enfin non, plus loin, on ne va pas sur le bord de la plage au Portugal! Mais il ne s’éloignait pas de nous. Il y a retrouvé une copine avec laquelle il a joué de longs moments, nous permettant de jouer au poulet rôti sur notre serviette en alternance de façon à pouvoir surveiller l’enfant d’un oeil.
L’an dernier, c’était plutôt cool aussi car il jouait, nous nous amusions avec lui, il partait sur les rochers pour pêcher avec son papa pendant que Babychat, 3 mois et demi, roupillait dans le transat sous le parasol. Je m’ennuyais presque. Enfin une fois que j’ai eu terminé mon livre de Virginie Grimaldi, j’avais eu le temps de m’ennuyer…

Mais cette année. Comment dire? Cette année, il nous a fallu réapprendre la plage. Oui au moins tout ça.

Vacances de presque 3 semaines en France, proche du Cap d’Agde, logés au studio de mon oncle (merci tonton), à 300m de la plage, nous appréhendions la plage avec deux enfants et nous faisions bien…

Entrons dans le vif du sujet :

La place sur la plage

Comme la majorité des parents je crois, on choisi une place proche du bord de mer pour que les enfants aient accès au sable mouillé pour réaliser de magnifaïques pâtés de sable… Mais pas trop près pour pas se prendre la vague relou et surtout pour laisser passer la charriotte à glaces, boissons et chouchouuuuuus beiiiignetttts… Vous situez? Donc, cette place là. Sauf que quand tu arrives sur ladite plage à 17h, c’est plus compliqué, mais on sait s’adapter!

La serviette

Chez nous, elle est double depuis 6 ans. C’est pratique, on aime bien on est collé l’un à l’autre (ou plutôt les uns aux autres du coup). En principe, c’est la première chose qu’on sort du sac et qu’on pose sur la plage, à égalité avec le sac de jeux (jeux qu’il a fallu acheter en double!) pour qu’ils aillent « là bas, nan plus loin, nan pas là tu mets du sable partout! Attention la dame! »… Bref, la serviette, c’est notre territoire à nous parents.

Eh bah tu peux être sûr que dans les 14 secondes qui suivent, voire même avant, cette année, Babychat venait foutre ses petits pieds plein de sable (alors qu’elle descendait à peine du porte-bébé!!!) un peu partout sur les 3m2 de serviette orange! Pas une fois en presque 3 semaines on s’est retrouvé avec une serviette sans sable, pas une fois!

Le paréo

La paréo en vacances, c’est un accessoire de mode. Pour les nullipares en tout cas. Enfin j’entends par là que moi, j’en ai un, mais ce n’est pas pour le porter. C’est parce que ça essuie trèèèèès bien le sable qui s’incruste dans les petits fronts qui tombent tête la première au sol. ça essuie aussi les petites mains ou les bouches au chocolat… Bref, le paréo fait partie de mes indispensables à la plage!

 

Les lingettes

Alors oui je sais, je suis relativement anti lingettes, j’en achète très très rarement et les utilise encore moins souvent mais pour la plage, en l’absence de paréo ou même en complément selon la catastrophe, les lingettes sont parfois nécessaires… Non, je ne parle pas de caca dans le maillot, j’ai eu de la chance de ne pas en découvrir!

*******

Mais sinon, c’était sympa ces vacances en bord de mer…

C’était aussi sympa cette Babychat qui s’en va seule pour aller dans l’eau le temps qu’on installe la serviette. Bien sûr, je l’ai vu faire, je l’ai regardée partir mais lui ai fait confiance (et j’étais à 4 mètres maximum) mais c’était drôle de voir les gens la regarder et paniquer parce qu’elle était seule. J’ai même un mec qui a failli me la piquer parce qu’il « ne voyait pas les parents »… Bon, il a suffit de 3-4 vaguelettes qui l’ont remises sur ses fesses pour la dissuader de partir les autres fois.

Parce qu’en fait, ce qu’on ne lui avait pas expliqué, c’est que l’eau de mer, on n’est pas censé la boire. Et ça, elle, elle ne l’a pas entendu de cette oreille alors à chaque fois qu’elle a pu, elle s’est léché les mains fraichement trempées dans l’eau…

Et le sable, visiblement ça soulage bien les gencives gonflées par les poussées dentaires!

La méduse échouée était sympa à observer aussi mais il a fallu lui dire plusieurs fois de ne pas toucher.

Les jeux et ballons des voisins de plage semblaient tous mieux que les nôtres, étonnant non?

Quand aux chiens dissimulés sous les serviettes, tentes et autres stratagèmes doivent encore en vouloir à ma fille pour sa discrétion légendaire à l’aboiement…

Ne parlons même pas des hurlements de joie à la vue des crevettes que son frère et son père avaient pêchés. Je crois que la plage entière l’a entendu, peut être même jusqu’au camp des naturistes!!!! Il est pourtant loin. Si si!!

En revanche, les mégots et autres détritus que l’on trouve à outrance sur les plages n’ont pas échappés aux yeux perçants de ma Minouchette, et ça, je ne remercie pas ces gros connards de fumeurs et picoleurs incapables de se mettre leurs mégots et capsules de bières dans le fion au moins jusqu’à la poubelle. Je sais, je suis vulgaire, et encore je me contiens, parce que c’est vous, vraiment…

Ceci est un cendrier de plage, bande de nazes crados!

Enfin bref, c’était chouette les vacances. Surtout ces longues après-midi de plage ensoleillée de 13h à 18h. Ah non, on me dit dans l’oreillette que je me trompe de famille, nous c’était de 17h à 19h, si tout se passait comme prévu…. Parfois même de 10h à 11h30, youhouuuu 😉

Vivement les prochaines vacances…

Publicités